SharePoint
Aide


Extraits de la vidéo d’un essai réalisé dans le dispositif VULCANO en juin 2009​

Le mélange utilisé dans cet essai réalisé par le CEA en partenariat avec l’IRSN est représentatif de celui qui serait généré par la fusion d’un cœur de réacteur nucléaire. Il est constitué d’oxydes d’uranium et de zirconium, caractéristiques des matériaux réels d’un cœur de réacteur, et d’oxydes de béton. L’essai a consisté à verser ce corium à plus de 2000°C dans un creuset de béton (simulant le puits sous la cuve), où des instruments de mesure ont été installés pour étudier la cinétique d’ablation du béton au contact du corium. 

Durant les premières dizaines de secondes de cette vidéo, le corium est déversé dans dans le creuset de béton, où il est chauffé par induction haute fréquence.

Dès lors, le bain de corium est agité par le gaz carbonique et la vapeur d’eau dégagés lors de l’ablation du béton des parois du creuset. A sa surface, une croûte se forme rapidement et s’épaissit au fil du temps, mais reste mince car le bain est maintenu liquide par le chauffage pendant environ 2 heures. Les « éruptions » que l’on voit dans cet extrait de la video sont dues à l’entraînement de corium par les gaz issus de l’ablation du béton.

Cet essai a permis de suivre l’ablation du béton en temps réel, sa cinétique et sa répartition le long des parois latérales et au fond du creuset, à l’aide d’un réseau de thermocouples implanté dans les parois du bloc de béton, de même que l’évolution de la température du bain du corium au cours de l’essai. Les données ainsi obtenues ont contribué à la validation des modèles physico-chimiques et des modèles de transfert de chaleur utilisés dans le logiciel Astec qui permet de simuler l’ensemble d’un accident de fusion du coeur dans un réacteur à eau légère.