SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

Déroulement de l'examen et renouvellement


Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

Déroulement de l'examen

 

Y a-t-il une obligation de suivre une formation préalable ?

 

Depuis le 28 juin 2008, un candidat ne peut s’inscrire au CAMARI organisé par l’IRSN que s’il a suivi une formation spécifique le préparant à cette épreuve. Cette formation est obligatoire qu’il s’agisse d’obtenir un premier CAMARI ou son renouvellement.
   

 

Camari : obtention 

 Cette formation se compose d’un module théorique puis d’un module pratique (télécharger le programme de la formation préalable). La durée de chaque module est d’au moins 16 heures. La formation est dispensée suivant trois options :

  • Générateur électrique de rayons X ;
  • Accélérateur de particules ;
  • Appareil de radiologie comportant au moins une source radioactive.
 

Cette formation doit être dispensée par un organisme de formation compétent. A l’issue de la formation, l’organisme doit délivrer à chaque stagiaire – dès lors que l’organisme considère que le stagiaire a bien assimilé la formation délivrée – une attestation de formation. L’obtention de cette attestation est impérative pour pouvoir s’inscrire au CAMARI, elle doit en effet être communiquée à l’IRSN pour valider son inscription à l’examen.


Pour s’inscrire au contrôle des connaissances du CAMARI, le module pratique doit avoir été enseigné depuis moins d’un an.

  

Existent-ils des dispenses à cette formation ?  

  

L’article 11 de l’arrêté du 21 décembre 2007 a introduit un cas de dispense aux dispositions générales en matière de formation qui s’applique aux titulaires des diplômes de brevet de technicien en radioprotection, de technicien supérieur en radioprotection, de master en radioprotection ou d’un diplôme équivalent qui sont dispensés de la formation théorique. En revanche, ils doivent suivre la formation pratique avant de s’inscrire à l’examen organisé par l’IRSN. 

 

Comment se déroulent les épreuves du CAMARI ?  

 

Dans le cas d’un premier CAMARI, l’examen se déroule comme suit : 
  

1- Une épreuve écrite sous forme de QCM (questions à choix multiples) et d'exercices qui se déroule à l’IRSN (Fontenay aux roses) dont la durée sera d'environ 1h30. L’épreuve est adaptée à la (les) option(s) retenue(s) par le candidat.
 

2- En cas de réussite à cette épreuve, un certificat provisoire valable un an est remis au candidat, lui permettant d’effectuer durant cette année une période probatoire d’au moins trois mois sous la responsabilité d’un professionnel déjà titulaire d’un CAMARI. Durant cette période, le candidat doit manipuler des appareils de radiologie industrielle figurant sur la liste de l’ASN et appartenant à l’une des options à laquelle il s’est inscrit.

 
3- A l’issue de la période probatoire, le candidat adresse à l’IRSN (Délégation aux enseignements) un rapport d’activité présentant les actions qu’il a effectuées et les mesures de radioprotection qu’il a mises en œuvre lors de l’utilisation des appareils. Ce rapport est transmis à l’IRSN préalablement à l’épreuve orale.

 
4- L’IRSN convoque ensuite le candidat pour l’épreuve orale au cours de laquelle il présente, devant un jury de deux ou trois personnes, son rapport ; le jury vérifiant qu’il a bien assimilé les règles de radioprotection qu’il doit mettre en œuvre dans son domaine d’activité.

 
5- En cas de réussite à cette épreuve, l’IRSN délivre un CAMARI valable cinq ans renouvelable dans les conditions précisées ci-dessous.

  

Si l’un des appareils visés dans la liste ASN n’est pas déjà soumis au CAMARI (accélérateur de particules industriel, par exemple), les modalités d’examen sont modifiées. En effet, dans cette situation, le candidat ne peut pas effectuer de période probatoire sous la responsabilité d’un professionnel titulaire du CAMARI. Dans ces conditions, en cas de réussite à l’épreuve écrite, le candidat passe alors une épreuve orale spécifique [1] lui permettant d’obtenir un CAMARI valable un an, son renouvellement s’effectuant selon les dispositions applicables pour le renouvellement du CAMARI. Les modalités du déroulement de l’examen de renouvellement d’un CAMARI à son échéance sont précisées ci-dessous.

 
Note

1- Cette épreuve orale portera plus particulièrement sur les règles de radioprotection à mettre en œuvre pour manipuler l’appareil concerné.   

 

Que se passe-t-il en cas d’échec au CAMARI initial ?

 

En cas d’échec aux épreuves écrites ou orales :  


- Epreuve écrite : le candidat peut repasser l'épreuve si le module pratique de sa formation date de moins d’un an. Si ce n’est pas le cas, il doit suivre à nouveau une formation initiale complète. 
 

- Epreuve orale : le candidat doit refaire une nouvelle période probatoire d’au moins trois mois, puis il peut se représenter à l’épreuve orale. En cas de nouvel échec, la validité de son certificat provisoire lui permettant d’effectuer sa période probatoire étant très vraisemblablement périmé, le candidat devra alors repasser l’intégralité des épreuves après avoir suivi une nouvelle formation initiale.

Dans les deux cas, le candidat devra de nouveau s’acquitter de nouveaux frais d’inscription spécifiques. 


Pour connaître les modalités d'inscription à l'examen du CAMARI, cliquez ici.


 

Renouvellement du CAMARI  
Comment obtenir le renouvellement d’un CAMARI arrivant à échéance à partir du second semestre 2008 ?

 

 


 

Quand un CAMARI arrive à échéance après le 28 juin 2008, son renouvellement s’effectue dans les conditions suivantes :

 

Le candidat doit suivre une formation obligatoire préalable (cf. question 10), sauf si cette formation (module théorique et pratique) a été délivrée depuis moins de deux ans.

 

Il peut alors s’inscrire (modalités d'inscription) et transmettre son rapport d’activité portant sur ses activités de radiologie industrielle et présentant les actions de radioprotection qu’il a conduite dans ce cadre. L’IRSN fournira aux candidats régulièrement inscrits aux épreuves de renouvellement une trame de rapport d’activité afin que les informations minimales exigées pour le contrôle des connaissances figurent bien dans le rapport du candidat. 

 

Ce rapport est présenté par le candidat à l’oral devant un jury IRSN qui appréciera sa bonne connaissance et sa maîtrise des règles de radioprotection dans sa pratique des activités de radiologie industrielle.
 
En cas de réussite, le CAMARI est renouvelé par l’IRSN pour une nouvelle période de cinq ans. 
 

 

En cas d’échec à cette épreuve, le candidat devra suivre une nouvelle formation initiale puis repasser les épreuves de l’examen initial (cf. plus haut), en étant toutefois dispensé du stage de trois mois en entreprise. Cependant, dans ce cas, le candidat devra s’acquitter de nouveaux frais d’inscription.

Est-il possible d’étendre la portée de son CAMARI à la manipulation d’autres appareils que ceux pour lesquels il a obtenu son certificat d’aptitude ? 

  

Cette possibilité est effectivement ouverte aux candidats possédant déjà un CAMARI. Ils devront alors suivre la formation initiale dans la nouvelle option qui les intéresse puis une épreuve écrite spécifique complétée par l’épreuve orale de l’examen initial.

 


Dans quelles conditions un CAMARI peut-il être renouvelé si le candidat a interrompu sa pratique de la radiologie industrielle ?  

 

Si le candidat n’a plus pratiqué la radiologie industrielle avec l’un des appareils figurant dans la liste de l’ASN dans les deux ans précédant l’échéance de son CAMARI, ou si cette échéance est dépassée depuis plus de trois mois, il devra suivre la formation initiale suivant les modalités rappelées à la question 10 et l’examen se déroulera dans les conditions précisées à la question 12 (examen initial).
   

Pour connaître les modalités d'inscription à l'examen du CAMARI, cliquez ici.
 

En cas de questions complémentaires, merci de les adresser à : camari@irsn.fr



 

En direct sur twitter
13/12/2017 - 11:47 @IRSNFrance RT @asiatimesonline: A nuclear-emergency drill will be held by the Hong Kong government next week https://t.co/4MjD03BakG
13/12/2017 - 11:02 @IRSNFrance 2/2 Dialogue technique Déchets. JC Niel DG @IRSNFrance :"les différentes facettes du sujet qui nous réunit sont: l… https://t.co/CJS5y0UEKW
13/12/2017 - 10:58 @IRSNFrance 1/2 Paris 13/12 Dialogue technique Déchets: Jean-Christophe Niel, DG @IRSNFrance « Il appartient à l’IRSN de porter… https://t.co/MkvIWAyBNS
S'abonner aux flux Twitter de l’IRSN
Avis et rapports
Avis aux autorités 01/12/2017 Avis de l'IRSN à l'ASN de Novembre 2017
Avis aux autorités 16/11/2017 Nouveaux avis de l'IRSN d'Octobre 2017
Consulter tous les avis et rapports