SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

Assurer le contrôle radiologique des eaux et des aliments destinés à la population


Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

 

Pour vous aider à évaluer et contrôler les risques radiologiques des produits proposés aux consommateurs, l’IRSN réalise des prestations étendues de mesures de la radioactivité.

 

 

Nos prestations

 

L’Institut réalise des prestations de mesure la radioactivité des eaux destinées à la consommation humaine (réseaux de distribution, eaux minérales), ainsi que dans les denrées alimentaires.

 

Pour les eaux de consommation, nous nous chargeons :

  • de la fourniture et de l’envoi du flaconnage de prélèvement adapté aux mesures demandées ;
  • du traitement des échantillons ;
  • des mesures :
    - d’activité alpha globale ;
    - d’activité bêta globale et bêta globale résiduelle après détermination de la concentration en potassium ;
    - de tritium ;
    - de radionucléides d’origine naturelle (226Ra, 228Ra, 234U, 238U, 210Po, 210Pb…) ;
    - de radionucléides d’origine artificielle (90Sr, 238Pu, 239+240Pu, 241Am, 134Cs, 137Cs…) ;
    - de l'activité volumique en radon.
  • du calcul de la Dose Indicative (DI) sur la base des résultats obtenus.


 

Pour les denrées alimentaires, nous nous chargeons :
  • du traitement des échantillons ;
  • des mesures de radionucléides d’origine artificielle (137Cs et éventuellement 90Sr, 131I, 134Cs, 238Pu, 239+240Pu, 241Am).

 

Télécharger notre fiche produit.

Catalogue des analyses radiologiques des échantillons de l’environnement et des effluents réalisées par l’IRSN (pdf) 

 

 

Nos atouts

 

  • Certification par la Lloyd’s Register Quality Assurance selon la norme ISO 9001:2008 de Management de la Qualité
  • Accréditation COFRAC (selon la norme ISO17025) pour les paramètres du Contrôle Radiologique des eaux destinées à la consommation humaine y compris le radon (programme 135)
  • Accréditation COFRAC (selon la norme ISO17025) pour les mesures par spectrométrie gamma des denrées alimentaires (programme 99-4)
  • Agrément ASN/DGS pour les analyses de radioactivité dans le cadre du contrôle sanitaire des eaux destinées à la consommation humaine (Paramètres D et E3)
  • Agrément ASN pour la mesure des radionucléides dans les matrices environnementales (Réseau national de mesure de la radioactivité dans l’environnement)
  • Laboratoire National de Référence Radionucléides désigné par le Ministère en charge de l’agriculture (DGAL) pour la mesure de la radioactivité dans les denrées alimentaires
  • Participation aux instances normatives nationales (AFNOR) et internationales (ISO).

 

 

Nos références

 

Plus de 30 années d’expérience en France et à l’étranger dans la réalisation d’analyses au service du secteur agroalimentaire et dans la surveillance de la radioactivité de l’environnement pour ses besoins propres ou pour le compte d’organismes de contrôle ou de collectivités territoriales (Agences Régionales de Santé, Autorité de Sureté Nucléaire, mairies, communautés de communes…).

 

Nous réalisons également des prestations pour de nombreux industriels.

 

 

Nos moyens

 

L’IRSN dispose d’équipements permettant le traitement physico-chimique des échantillons, les analyses physico-chimiques et les mesures radiologiques.

 

 

 

Nos équipements

 

- Moyens de traitement physico-chimiques


La séparation ainsi que la concentration des radionucléides sont réalisées à partir de protocoles radiochimiques spécifiques (résines d'extraction et d'échanges d'ions) et de matériels tels que :

  • des systèmes de minéralisation par micro-onde ;
  • des systèmes de filtration ;
  • des évaporateurs automatiques ;
  • des balances de précision.

 

- Moyens d’analyses physico-chimiques

 

Ces analyses s’appuient sur des techniques de spectrométrie par absorption atomique :

  • spectrométrie d'émission atomique avec plasma couplé par induction (ICP-AES) ;
  • spectrométrie de masse avec plasma couplé par induction (ICP-MS). 

 

- Moyens de mesures nucléaires

 

L’IRSN dispose d’un plateau technique composé de :

  • 29 spectromètres gamma (24 détecteurs GeHp, 5 détecteurs NaI, dont un NaI puits) ;
  • 74 spectromètres alpha (2 détecteurs chambre à grille, 72 à base de détecteurs PIPS) ;
  • 64 compteurs bêta bas bruit de fond ;
  • 13 compteurs à scintillation liquide ;
  • 49 compteurs à scintillation solide ;
  • 2 compteurs à scintillation liquide gros volume permettant d'obtenir des limites de détection compatibles avec des études radioécologiques ALOKA LB7 (seulement quelques exemplaires existent en France).

 

 

Le cadre réglementaire du contrôle

 

- Eaux destinées à la consommation

 

Les textes réglementaires français (Code de la Santé publique), transcrivant en droit français les dispositions de la directive 2013/51 Euratom du 22 octobre 2013, fixent les exigences en ce qui concerne les substances radioactives dans les eaux destinées à la consommation humaine.

 

Les trois valeurs paramétriques contrôlées sont :

  • l'activité en radon, qui doit être inférieure à 100 Bq/l ;
  • l'activité en tritium, qui doit être inférieure à 100 Bq/l ;
  • la Dose Indicative (DI), qui doit être inférieure à 0,1 mSv/an. 

 

Afin d’estimer la Dose Indicative, les activités alpha globale et bêta globale résiduelle sont déterminées. Si ces contrôles sont respectivement inférieurs aux seuils de 0,1 Bq/l et de 1 Bq/l, la Dose Indicative est considérée comme inférieure à 0,1 mSv par an pour une consommation de 730 litres.
Dans le cas contraire ou en cas de dépassement du seuil de 100 Bq/l pour l’activité en tritium, une analyse plus précise de la concentration des radionucléides spécifiques naturels (tels que l’uranium isotopique ou le radium 226 par exemple) ou artificiels (césium 134, césium 137…) est requise.

 

Bien qu’assujetties à des dispositions réglementaires spécifiques, les eaux thermales et minérales naturelles sont concernées par les mêmes analyses. Elles sont effectuées à la demande du producteur, pour la prospection ou le contrôle régulier de la source.

 

- Exportation de denrées alimentaires

 

La règlementation européenne impose dans toute l’Union européenne des contrôles de radioactivité sur les divers produits notamment alimentaires (y compris pour les nourrissons et les animaux) en provenance de pays potentiellement affectés par un accident nucléaire (pays concernés par les accidents de Tchernobyl et Fukushima notamment).

 

L’IRSN propose des prestations aux importateurs ou exportateurs afin de mesurer les différents radioéléments (césium, strontium, iode…) susceptibles d’être présents dans de tels produits.

 

 

Contact

 

Service de traitement des échantillons et de métrologie pour l'environnement (STEME)

 

Courrier électronique : 

irsn.steme@irsn.fr

 

Téléphone :

+33 (0)1-30-15-37-97 

+33 (0)1-30-15-49-42

 

En direct sur twitter
17/11/2017 - 11:31 @suretenucleaire Avis IRSN sur instruction des règles générales d’exploitation traitant de la conduite du réacteur @EDFEPR en situat… https://t.co/61hwsHYfwG
17/11/2017 - 11:29 @suretenucleaire Avis IRSN sur modification temporaire des spécifications techniques d’exploitation du réacteur 5 de @EDFGravelines https://t.co/7j8NL4Cr5H
17/11/2017 - 11:27 @suretenucleaire Avis IRSN sur annulation de modifications « Grands Chauds » initialement proposées par @EDFofficiel dans le cadre d… https://t.co/eonxdKl4Dj
S'abonner aux flux Twitter de l’IRSN
Avis et rapports
Avis aux autorités 16/11/2017 Nouveaux avis de l'IRSN d'Octobre 2017
Avis aux autorités 06/11/2017 Avis de l'IRSN d'Octobre 2017
Consulter tous les avis et rapports