SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

Professionnel de santé

Médecine nucléaire


Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

 

Niveaux de Référence Diagnostiques (NRD)

 
Dans le domaine des expositions aux rayonnements ionisants à des fins médicales, la limitation réglementaire des doses qui est l'un des trois principes de la radioprotection ne s'applique pas comme c'est le cas pour les expositions des travailleurs et des individus du public.

 

Aussi, afin de renforcer le principe d'optimisation, le concept de niveau de référence diagnostique (NRD) a donc été introduit dans la publication 73 « Protection et sûreté radiologique en médecine » de la Commission Internationale de Protection Radiologique (CIPR). Les niveaux de référence diagnostiques constituent un outil pour l'optimisation. Ils ne doivent pas être assimilés à des « limites de dose » ou à des « doses optimales ».

 

En pratique, ces niveaux sont établis pour des examens standardisés et des patients types. Ils ne devraient pas être dépassés sans justification pour des procédures courantes. Les NRD sont des indicateurs dosimétriques de la qualité des pratiques destinés à identifier les situations nécessitant une action correctrice.

 

L'arrêté du 24 octobre 2011 demande aux responsables des services de radiologie et de médecine nucléaire de procéder (ou de faire procéder) à des évaluations dosimétriques périodiques et de transmettre les résultats à l'IRSN.

 

Télécharger l'Arrêté du 24 octobre 2011 relatif aux niveaux de référence diagnostiques en radiologie et en médecine nucléaire  

 

Pour faciliter le recueil et la transmission des résultats à l'IRSN, un site dédié http://nrd.irsn.fr est mis à la disposition des professionnels.

Sur ce site, il est possible d’accéder aux rapports d’analyse des données relatives à la mise à jour des niveaux de référence diagnostic en radiologie et en médecine nucléaire. 

 

Les résultats des évaluations dosimétriques doivent être transmis à l'IRSN en accédant à l'adresse https://basenrd.irsn.fr.

 

 

L'IRSN publie périodiquement un bilan portant sur l’analyse des données dosimétriques transmises par les professionnels de l’imagerie médicale. Le cinquième bilan publié en novembre 2016 couvre la période 2013-2015. Il préconise une actualisation de la réglementation afin de tenir compte de l’évolution des pratiques et du retour d’expérience d’un dispositif arrivé à maturité et confirme la nécessité de renforcer l’adhésion des professionnels à cette démarche, particulièrement en radiologie conventionnelle.


Télécharger le rapport « Analyse des données relatives à la mise à jour des niveaux de référence diagnostiques en radiologie et en médecine nucléaire : Bilan 2013-2015  » (PDF, 8,73 Mo)

Télécharger l'infographie avec les chiffres-clés à retenir (PDF, 465 Ko)

 

 

Exposition de la population française aux rayonnements ionisants liée aux actes de diagnostic médical

 

L'exposition de la population française aux rayonnements ionisants liée aux actes de diagnostic médical en 2012
Source : IRSN

 

L’objectif de ce rapport est de mettre à jour et de compléter les données relatives à l’exposition médicale de la population française aux examens d’imagerie diagnostique pour l’année 2012, les dernières données publiées correspondant à l’année 2007.

 

Télécharger le rapport (document pdf)

 

 

Informations complémentaires

 

Bilan 2009-2012 de l'état de la radioprotection dans les services de médecine nucléaire

Source : Autorité de Sûreté Nucléaire 

 

Télécharger le bilan sur le site de l'ASN

 

Guide du bon usage des examens d'imagerie médicale

Source: SFR

 

Télécharger le guide sur le site de la Société Française de Radiologie (SFR)

 

Guides de l'ASN dans les domaines de la médecine nucléaire

 

Télécharger les guides sur le site de l'ASN

 

Arrêté du 22 septembre 2006 relatif aux informations dosimétriques devant figurer dans un compte rendu d’acte utilisant les rayonnements ionisants

 

La réglementation française prévoit que tout acte médical faisant appel aux rayonnements ionisants doit faire l'objet d'un compte rendu établi par le médecin réalisateur de l'acte. Le contenu des informations dosimétriques devant figurer dans ce compte-rendu est défini par arrêté.

Télécharger l'arrêté du 22 septembre 2006 (pdf)