Evaluations complémentaires de sûreté post-Fukushima : analyse et conclusions de l’IRSN à l’issue de l’expertise des rapports fournis à l’ASN par les exploitants

 

Le 17 novembre 2011, lors d'une conférence de presse organisée conjointement par l'ASN et l'IRSN, a été présenté le rapport d’expertise remis par l’IRSN à l’ASN et aux membres des groupes permanents d’experts à la suite de l’examen des rapports des Evaluations complémentaires de sûreté (ECS) des exploitants nucléaires. La version intégrale du rapport (environ 500 pages) ainsi qu’une synthèse technique sont disponibles ci-dessous.


Cet imposant travail d’analyse a été réalisé dans un délai très court à la fois par les exploitants d’installations nucléaires (EDF, CEA et Areva notamment) et par l’IRSN, qui a mobilisé sur ce sujet une centaine de ses experts pendant plusieurs mois.

 

La contre-expertise menée par l’IRSN sur les dossiers de sureté soumis par les industriels, en cas de catastrophe exceptionnelle, a permis de dégager trois grands constats :

  • 1. Un faible nombre d’installations nucléaires présente des écarts de conformité aux exigences requises qui fragiliseraient leur sureté dans le cadre d’évènements pris en compte dans leur dimensionnement. Des actions correctives sont déjà en cours et seront accélérées.
  • 2. Les évolutions de connaissances doivent conduire à réexaminer certaines exigences de manière anticipée. C’est particulièrement le cas de la prise en compte des séismes pour lesquels  la connaissance a beaucoup progressé ces dernières années.
  • 3. La question du comportement des installations nucléaires en cas de catastrophe naturelle extrême envisageable se pose car, en l’état, cela pourrait avoir des conséquences inéluctables, avec à terme la fusion du cœur et des rejets radioactifs.

 

Face à ces scénarios exceptionnels mais néanmoins envisageables, l’IRSN recommande l’adoption d’un niveau supplémentaire d’exigence de sureté, intitulé « noyau dur », qui garantirait la pérennité des principales fonctions vitales des installations nucléaires durant plusieurs jours, le temps que des moyens externes au site puissent intervenir.

 

Télécharger la note d'information de l'IRSN « Analyse et conclusions de l’IRSN à l’issue de l’expertise des rapports d’Evaluation Complémentaire de Sûreté (ECS) fournis à l’ASN par les exploitants, à la demande du Premier Ministre, suite à l’accident de Fukushima » (document pdf)

 

Consulter le rapport de l'IRSN « Evaluations complémentaires de sûreté post-Fukushima : comportement des installations nucléaires françaises en cas de situations extrêmes et pertinence des propositions d’améliorations » :

Lire la synthèse du rapport de l'IRSN (document pdf)

Tome 1 du rapport de l'IRSN (nouvelle fenêtre) 
Tome 2 du rapport de l'IRSN (nouvelle fenêtre)

 

Lire l'avis du Groupe permanent d'experts sur le site de l'ASN.