SharePoint
Aide
  • Accueil
  •  > Les déchets radioactifs

La gestion et le stockage des déchets radioactifs


La production d'électricité, mais aussi les hôpitaux, les universités et certaines industries non nucléaires génèrent des déchets radioactifs.

Toutes les réglementations propres aux déchets en général s'appliquent aux déchets radioactifs. Mais les déchets radioactifs émettent des rayonnements et présentent de ce fait un risque spécifique pour la santé de l'homme.

Il convient donc de les gérer avec des précautions particulières, depuis leur production jusqu'à leur destination définitive. La création de filières d'élimination adaptées constitue un enjeu majeur pour l'ensemble des acteurs en présence, les industriels, les autorités réglementaires, les pouvoirs publics, les communautés locales et la population.

 

Définitions, classement et mode de gestion  

Définition, classement et mode de gestion des déchets


Les déchets radioactifs sont des substances radioactives pour lesquelles aucune utilisation ultérieure n’est prévue ou envisagée. On classe les déchets radioactifs selon leur activité et la « période radioactive » des radionucléides qu'ils contiennent. Le niveau de radioactivité détermine l’importance des protections à mettre en place. On distingue ainsi des déchets de très faible, de faible, de moyenne ou de haute activité.

 

 

La gestion pour les déchets à vie longue  

La gestion pour les déchets à vie longue


Trois voies de recherche (appelées aussi "axes") avaient été retenues par la loi du 30 décembre 1991 concernant le devenir des déchets radioactifs de haute activité à vie longue : la séparation-transmutation, le stockage en formation géologique profonde, le conditionnement et l’entreposage de longue durée en surface. Sur la base des résultats de recherche acquis, une nouvelle loi, parue en 2006, a organisé la suite du processus pour la gestion de ces déchets.

 

 

Le stockage en couche géologique profonde à l'international  

Le stockage en couche géologique profonde à l'international


En complément des activités menées à la station expérimentale de Tournemire ou en laboratoire, l’IRSN réalise également des simulations numériques des principaux phénomènes mis en jeu dans le stockage. L’objectif de ces simulations est d’estimer de manière indépendante de l’exploitant, l’intensité et l’extension des principales perturbations physico –chimiques et d’être en mesure de porter un avis critique sur les résultats présentés par l’exploitant dans son dossier de sûreté.

 

 

Le stockage en couche géologique profonde en France  

Le stockage en couche géologique profonde en France


En complément des activités menées à la station expérimentale de Tournemire ou en laboratoire, l’IRSN réalise également des simulations numériques des principaux phénomènes mis en jeu dans le stockage. L’objectif de ces simulations est d’estimer de manière indépendante de l’exploitant, l’intensité et l’extension des principales perturbations physico –chimiques et d’être en mesure de porter un avis critique sur les résultats présentés par l’exploitant dans son dossier de sûreté.

 

 

Vidéos: ce qu'il faut savoir sur le stockage des déchets radioactifs  

Vidéos: ce qu'il faut savoir sur le stockage des déchets radioactifs


Ce qu'il faut savoir sur le stockage des déchets radioactifs et le projet Cigéo expliqué en vidéo par les experts et chercheurs de l'IRSN. 

 

Documentation

livret thématique Les déchets radioactifs (pdf)
Retrouvez toutes les informations de cette rubrique dans notre livret thématique "Les déchets radioactifs".

Déchets, Maîtriser les risques du stockage géologique: un dossier de Repères, le magazine de l'IRSN.
"Déchets, Maîtriser les risques du stockage géologique", un dossier de Repères, le magazine de l'IRSN.