SharePoint
Aide

Expertise : maîtriser les risques des déchets radioactifs et de leur stockage

 

Assurer la sûreté de la gestion de tous les déchets radioactifs

Assurer la sûreté de la gestion de tous les déchets radioactifs

La gestion des déchets radioactifs est indissociable de tout projet industriel impliquant la mise en œuvre de matières radioactives. Avec la loi du 28 juin 2006 relative à la gestion durable des matières et déchets radioactifs et la création du plan national de gestion des matières et déchets radioactifs (PNGMDR), la France s’est dotée d’un cadre réglementaire pour la mise en œuvre des filières de gestion de l’ensemble des déchets radioactifs de l’industrie nucléaire. Dans ce cadre, l’expertise de l’IRSN a notamment pour but d’évaluer le niveau de sûreté des différentes filières de gestion, mises en œuvre ou envisagées, ainsi que la robustesse des stratégies de gestion déployées. En identifiant notamment les priorités à traiter, cette expertise participe à l’amélioration continue de la sûreté des filières de gestion des déchets.

 

La sûreté d'un stockage géologique : l'expertise du dossier Cigéo

La sûreté d'un stockage géologique : l'expertise du dossier Cigéo

Dans le cadre de sa mission générale d’appui technique de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN), l’IRSN mène des expertises sur la sûreté de l’ensemble des opérations associées à la gestion des déchets issus des installations nucléaires de base, et en particulier le stockage en couche géologique profonde des déchets radioactifs à moyenne ou haute activité et à vie longue.

 

Etablir des guides de sûreté à très longue échéance

Etablir des guides de sûreté à très longue échéance

Sur la base de son expertise et de sa recherche, l’IRSN participe à la rédaction de guides relatifs à la sûreté des installations de stockage de déchets radioactifs, au niveau national et international. Il a en particulier été fortement impliqué dans l’élaboration des guides de l’ASN relatifs au stockage des déchets en formation géologique profonde ainsi que dans la rédaction des guides relatifs au même sujet pour l’agence internationale de l’énergie atomique (AIEA).