SharePoint
Aide
  • Accueil
  •  > L'expertise
  •  > La sûreté d'un stockage géologique : l'expertise du dossier Cigéo
L'expertise

La sûreté d'un stockage géologique : l'expertise du dossier Cigéo


Dans le cadre de sa mission générale d’appui technique de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN), l’IRSN mène des expertises sur la sûreté de l’ensemble des opérations associées à la gestion des déchets issus des installations nucléaires de base, et en particulier le stockage en couche géologique profonde des déchets radioactifs à moyenne ou haute activité et à vie longue [1]. Ces expertises mobilisent les ingénieurs et chercheurs de l’Institut, qui contribuent au développement des connaissances sur les risques et des méthodes d’évaluation.

En France, la responsabilité de concevoir et de réaliser un éventuel stockage en couche géologique profonde a été confiée à l’Andra, l’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs. La loi de programme du 28 juin 2006 relative à la gestion durable des matières et déchets radioactifs définit le cadre pour la réalisation d’un tel stockage et en précise le calendrier. En application de cette loi, l’Andra conduit des études et recherches en vue de choisir un site et de concevoir un centre de stockage avec pour objectif d’aboutir en 2015 à une demande d’autorisation de création et, sous réserve de cette autorisation, à une mise en exploitation en 2025. Dans ce but, l’Andra a installé un laboratoire souterrain en Meuse/Haute-Marne afin d’évaluer la possibilité de créer un tel stockage de déchets (projet Cigéo) dans la formation argileuse profonde.

Une expertise fondée

Pour sa part, l’IRSN a la charge d’évaluer la sûreté du projet proposé par l’Andra [2]. Dans le contexte de la loi du 28 juin 2006, l’IRSN assure l’expertise des dossiers de sûreté qui sont fournis aux différentes étapes du processus et aide les parties prenantes à s’approprier les questions posées par la réalisation d’un tel stockage en matière de sûreté et  de protection de l’environnement. Cette expertise est restituée sous forme d’avis, comme ce fut le cas en 2005 sur le dossier de faisabilité d’un stockage en formation argileuse préparé par l’Andra, en application de la loi du 30 décembre 1991 [3].

Il est impératif qu’un stockage géologique de déchets radioactifs soit conçu dans des conditions garantissant, dans le temps, la protection de l’homme et de l’environnement. La sûreté du stockage est fondée sur le principe d’interposition de barrières multiples entre le déchet et la biosphère : les colis de déchets, les ouvrages du stockage et le milieu géologique. L’évaluation de sûreté consiste notamment à apprécier la capacité de ces barrières à maintenir un haut niveau d’efficacité sur le long terme et à vérifier que d’éventuelles défaillances de certains composants du stockage ne conduisent pas à des conséquences inacceptables pour l’homme et l’environnement.

Cela soulève des questions nouvelles qui nécessitent des travaux de recherche spécifiques. Ainsi, l’Andra consacre d’importants moyens pour mener de telles recherches, notamment dans son laboratoire souterrain à Bure. De son côté, en vue d’être en capacité de mener les expertises des dossiers de sûreté produits par l’Andra, l’IRSN doit également disposer de compétences en sûreté et de connaissances scientifiques qu’il acquiert notamment grâce à des recherches qu’il mène en propre, seul ou avec d’autres partenaires scientifiques.

Le cahier d’acteur que vous trouverez sur ce site synthétise la position de l’IRSN sur le projet Cigéo dans le cadre du débat public. Par ailleurs, l’IRSN a également mis en ligne sur ce site les principaux avis produits sur le thème du stockage géologique profond. 


Notes :

1- Les déchets de moyenne activité à vie longue résultent essentiellement du traitement des combustibles usés (gaines des combustibles usés, boues issues du traitement…) et de la maintenance des installations nucléaires. Les déchets de haute activité sont des matières non recyclables, hautement radioactives, issues du traitement des combustibles usés des centrales nucléaires.
2- Voir le rapport de l'IRSN sur le projet de centre industriel de stockage géologique Cigéo.
3- Voir l'avis de l'IRSN sur le Dossier 2005 Argile.