SharePoint
Aide
  • Accueil
  •  > Dialogue avec la société
Dialogue avec la société

Des engagements en matière d’information et de participation du public


En avril 2009, l’IRSN a rendu publique sa charte de l’ouverture à la société, qui s’inscrit dans l’un des quatre axes stratégiques de développement de l’Institut. La transparence de ses travaux et l’information du public sont des éléments essentiels pour contribuer au contrôle des risques.

Cette charte s’adresse à l’ensemble des parties prenantes des risques sanitaires ou environnementaux, au plan local et national : aux Comités et Commissions locales d’information (Cli) et à leur association nationale l'Anccli, aux élus ainsi qu’aux associations regroupant des citoyens s’intéressant aux risques radiologiques et nucléaires mais aussi aux partenaires habituels de l’IRSN (autorités et industriels) .


Qualité et visibilité de sa contribution

La charte fixe à l’IRSN trois engagements externes pour améliorer l’évaluation des risques à travers un dialogue renforcé avec la société :

 Accroître la transparence de ses travaux pour permettre aux acteurs de la société mais aussi aux experts et chercheurs de l’Institut d’approfondir leur compréhension des enjeux complexes des situations à risques et des dispositions permettant d’y faire face. Concrètement, les avis transmis à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) sont rendus publics et les travaux de recherche de l’Institut sont publiés dans des revues scientifiques ;

 Partager ses connaissances scientifiques, notamment via un « dialogue technique » avec les acteurs qui le souhaitent en mettant en évidence les incertitudes, les lacunes et les controverses éventuelles pour leur permettre de se faire une opinion éclairée ;

 Accompagner les acteurs de la société dans l’acquisition des compétences nécessaires à leur implication et construire avec eux l’évaluation des risques. L’IRSN initie des actions avec des acteurs organisés, compétents et porteurs de préoccupations du public, leur propose des formations et s’engage à présenter et discuter ses travaux dans des instances ouvertes au public.

A cela s’ajoutent trois engagements internes pour mettre en œuvre cette ouverture à la société :

 Renforcer la capacité de son personnel à dialoguer avec les acteurs de la société, notamment en participant à des actions d’ouverture et à des réseaux nationaux ou internationaux concernés par cette démarche ;

 Identifier et mobiliser les ressources financières nécessaires à l’implication de la société ;

 Assurer le pilotage interne de la stratégie d’ouverture et rendre compte publiquement des progrès accomplis comme des difficultés rencontrées, grâce à une structure dédiée qui propose des orientations et examine les actions menées.

 

Le bilan des actions 5 ans après la charte

A l’instar de 2011, l’IRSN a publié en 2015, comme il s’y était engagé, un bilan des actions menées depuis la publication de sa charte.

L’Institut a progressé en matière d’accès du public à ses données. Malgré le caractère parfois sensible des informations, il s’efforce de rendre publics ses rapports et avis à l’instar des synthèses des rapports présentés devant les groupes permanents d’experts de l’ASN qui sont désormais systématiquement mises en ligne ou de certains rapports majeurs, comme celui sur les évaluations complémentaires de sûreté réalisées suite à l’accident de Fukushima, rendus publics immédiatement et intégralement.Tous les rapports produits par l’IRSN sur le projet Cigéo pour le groupe permanent d’experts « déchets » de l’ASN depuis 2005 ont été rendus publics.

L’IRSN a également mis en place plusieurs actions pilotes afin de favoriser l’implication du public notamment sur le radon, thématique sur laquelle des travaux sont menés avec des acteurs locaux dans les régions de Montbéliard, de Nantes et de Limoges, ou de l’exposition médicale, sujet sur lequel l’IRSN a travaillé avec l’ensemble des parties prenantes du domaine (patients, médecins, experts, etc.) pour sensibiliser le public aux risques engendrés par les radiodiagnostics (radiographie, etc.).

Occasionnellement, l’IRSN organise à la demande des Cli des journées de sensibilisation ou de formation ciblées sur des sujets qui les intéressent. L’IRSN a commenté l’avis communiqué fin 2014 suite à son expertise du potentiel géothermique du sous-sol du site retenu pour le projet Cigéo devant le Comité Local d'Information et de Suivi du laboratoire souterrain de recherche sur la gestion des déchets radioactifs (Clis) de Bure.

 

 
Références