SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire
Poursuite de l’exploitation du réacteur n°2 de la centrale nucléaire de Fessenheim à l’issue du réexamen de sûreté associé à sa troisième visite décennale
Date de publication :29/04/2013

L’IRSN a examiné le rapport de conclusions du réexamen de sûreté du réacteur n°2 de Fessenheim (900 MWe), transmis par l’exploitant à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) et aux ministres chargés de la sûreté nucléaire, dont la troisième visite décennale (VD3) a été réalisée d’avril 2011 à mars 2012.

 

L’IRSN a particulièrement examiné :

  • la mise en place par l’exploitant des modifications matérielles et d’exploitation définies à l’issue des études génériques du réexamen de sûreté associé aux troisièmes visites décennales des réacteurs de 900 MWe, dont l’analyse par l’IRSN a été menée de 2002 à 2008 (cf. conclusions du Groupe permanent d’experts pour les réacteurs nucléaires (GPR) relatif au bilan du réexamen de sûreté des réacteurs de 900 MWe dans le cadre de leurs troisièmes visites décennales – GPR Bilan VD3 900) ;
  • les compléments d’études transmis par EDF en réponse aux demandes formulées par l’ASN ou conformément aux engagements pris à l’occasion de la réunion du GPR Bilan VD3 900 tenue en 2008 ;
  • les résultats de l’examen de conformité du réacteur ;
  • les dispositions prévues par l’exploitant pour maîtriser le vieillissement de son installation, qui fait l’objet du Dossier d’aptitude à la poursuite d’exploitation (DAPE).

 

Après examen, l’IRSN a indiqué à l’ASN, dans son avis n°2012-566 du 21 décembre 2012, que le référentiel des exigences de sûreté applicable aux réacteurs de 900 MWe à l’issue du réexamen de sûreté associé aux VD3 est satisfaisant au regard des objectifs fixés pour ce réexamen. Toutefois, certaines dispositions restent à mettre en œuvre, notamment l’épaississement du radier situé sous le réacteur, à l’instar de la modification prévue sur le réacteur n°1 de Fessenheim, accompagné d’une détection redondante de présence de corium dans le puits de cuve.

 

L’IRSN a en outre indiqué que le bilan établi par l’exploitant, présentant l’état du réacteur n°2 de Fessenheim après son arrêt pour VD3, n’appelait pas de remarque de nature à mettre en cause la poursuite de l’exploitation de ce réacteur. Ce bilan portait notamment sur les contrôles de conformité, l’état d’intégration des modifications matérielles retenues, le traitement des écarts, les résultats des essais et la prise en compte du vieillissement.

 

Cet examen a ensuite été complété par l’examen des évaluations complémentaires de sûreté, réalisé par l’IRSN en vue de la réunion des groupes permanents d’experts de novembre 2011 consacrée aux suites de l’accident de la centrale de Fukushima.

 

Pour en savoir plus : 

 

 

 

En direct sur twitter
05/12/2017 - 11:33 @suretenucleaire RT @IRSNFrance: Protection du site nucléaire du #Tricastin contre les risques d’inondation: Avis @IRSNFrance sur les travaux de confortemen…
05/12/2017 - 11:23 @IRSNFrance Protection du site nucléaire du #Tricastin contre les risques d’inondation: Avis @IRSNFrance sur les travaux de con… https://t.co/iWygh6OSKV
04/12/2017 - 11:41 @suretenucleaire Avis IRSN sur modification temporaire des spécifications techniques d’exploitation du réacteur 2 @EDFGravelines https://t.co/MBj7pbIL9D
S'abonner aux flux Twitter de l’IRSN
Base de connaissances