SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

Toutes les actualités

Perte de refroidissement du réacteur n°2 de la centrale nucléaire de Fessenheim : l’IRSN grée son centre de crise

 27/12/2009

Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

 

Dans la nuit du samedi 26 au dimanche 27 décembre 2009, le réacteur n°2 de la centrale de Fessenheim (Haut-Rhin) était en cours de redémarrage, en état d’arrêt à chaud, après un arrêt de production. La perte du système de refroidissement du réacteur a conduit au déclenchement du plan d’urgence interne (PUI) de la centrale à 05h55, et à la mise en place de l’organisation nationale d’urgence par l’ASN, dont le gréement du Centre technique de crise (CTC) de l’IRSN. Une trentaine d’experts de l’Institut se sont rapidement mobilisés sur le site de Fontenay-aux Roses et au Vésinet.

 

Lors du redémarrage d’une pompe de refroidissement du condenseur, un tambour filtrant, alimenté par le canal d’Alsace, a été endommagé. Cet endommagement a entraîné l’arrivée de débris qui ont progressivement colmaté  les échangeurs de chaleur de la source froide de sûreté assurant notamment le refroidissement du circuit de refroidissement intermédiaire.


Les deux voies du circuit de refroidissement n’étant plus disponibles, EDF a appliqué la procédure prévue pour gérer ce type de situation. A cet effet, certains équipements utilisateurs du circuit de refroidissement ont été délestés. Par ailleurs, le réacteur a été passé de l’état d’arrêt à chaud (286°C – 155b) à l’état d’arrêt aux conditions voisines de celles de mise en service du circuit de refroidissement du réacteur à l’arrêt (177°C – 25b) à l’aide des générateurs de vapeur restés disponibles.
 

Cet incident est similaire à celui de Cruas le 2 décembre dernier. Toutefois, son traitement a été différent du fait de la conception différente du système de refroidissement de la centrale de Fessenheim.

 

En fin d’après-midi, l’IRSN a estimé que d’une part l’état de sûreté du réacteur était satisfaisant et que d’autre part les actions (remise en état du tambour filtrant et nettoyage des échangeurs encrassés) et la surveillance mises en place par EDF étaient adaptées.

 

L’organisation nationale de crise été levée par l’ASN à 17h15. EDF maintient son PUI jusqu’au retour à une situation normale.
 

> Télécharger la note d'information de l'IRSN au format PDF.

Avis et rapports
Avis aux autorités 02/12/2019 Avis de l'IRSN à l'ASN de Novembre 2019
Avis aux autorités 21/11/2019 Nouveaux avis de l'IRSN à l'ASN d'Octobre 2019
Consulter tous les avis et rapports
En direct sur twitter
13/12/2019 - 11:11 @IRSNFrance RT @radioprotection: D'après une évaluation de l'impact sanitaire de l’exposition domestique au #radon en France, publiée en 2018 par @sant…
13/12/2019 - 10:04 @radioprotection D'après une évaluation de l'impact sanitaire de l’exposition domestique au #radon en France, publiée en 2018 par… https://t.co/bbkTMlWDU6
12/12/2019 - 21:00 @radioprotection RT @radioprotection: [❓ #Quiz ] Le #radon inhalé augmente le risque de #cancer du poumon. Après le tabac, c’est la deuxième cause de cancer…
S'abonner aux flux Twitter de l’IRSN
Base de connaissances