SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

Toutes les actualités

Résultats complémentaires des analyses de radioactivité effectuées en Corse suite à l'incident de navigation du sous-marin USS Hartford

 29/01/2004

Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

 

 

Les résultats des analyses complémentaires effectuées par l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) dans la zone des Bouches de Bonifacio ne révèlent aucune augmentation de la radioactivité artificielle suite à l'incident de navigation du sous-marin USS Hartford. Ils confirment ainsi les résultats précédemment publiés à ce sujet.


- Voir le communiqué du 28/11/2003


Situation générale du sud de la Corse

En complément des prélèvements effectués le 18 novembre 2003 par la Direction de la Solidarité et de la Santé de Corse et de la Corse du sud (DSS), l'IRSN a effectué, le 24 novembre, des prélèvements de moules dans la station de Santa Manza et de Posidonies (1) dans la réserve naturelle de Bonifacio.


Les résultats des analyses ne mettent en évidence aucune trace mesurable de radionucléides artificiels, hormis celle du césium 137, détecté uniquement dans les moules à hauteur de 0,19 Bq par kg de poids sec, soit 0,017 Bq par kg de poids frais (2). Ces valeurs correspondent aux niveaux habituellement observés dans cette station dans le cadre du réseau OPERA (3). L'origine de la présence de césium 137 est liée à l'impact des retombées atmosphériques globales dues aux essais aériens des années 50 à 80 et à l'accident de Tchernobyl.


Ces nouveaux résultats viennent corroborer les résultats des premières analyses effectuées par l'IRSN sur les prélèvements du 18 novembre 2003. Aucun impact radiologique observable lié à l'incident de navigation du sous-marin USS Hartford n'avait été mis en évidence.


Le sous-marin USS Hartford à propulsion nucléaire de l'US Navy avait heurté le fond de la mer, le 25 octobre 2003, entre les îles sardes de la Maddalena, de Caprera et de San Stefano, à une trentaine de kilomètres au sud de Bonifacio. L'accident n'avait été annoncé publiquement que le 12 novembre.


- Télécharger le rapport complémentaire.



(1) Végétal aquatique très répandu en Méditerranée.


(2) Le poids frais correspond au poids de l'échantillon prélevé en l'état. Le poids sec est obtenu après passage dans une étuve de 110° Celsius ; le becquerel par poids sec est l'unité de référence d'expression de la radioactivité massique.


(3) OPERA est un réseau d'observatoires de la radioactivité d'origine naturelle et artificielle présente dans l'environnement (y compris à l'état de traces). Son objectif est la compréhension des mécanismes de transferts des radionucléides dans l'environnement ainsi que l'estimation de leurs flux. Opera compte 34 stations qui effectuent périodiquement la collecte d'échantillons sur tout le territoire français (dont Papeete et St Denis de la Réunion) et dans les différents milieux.


presse@irsn.fr

En direct sur twitter
12/12/2018 - 11:30 @IRSNFrance RT @ASN: Demain 13 décembre à 18h, espace Jean Moulin, Saint-Laurent-Nouan : réunion publique sur le 4e réexamen de la centrale #nucleaire…
12/12/2018 - 11:12 @IRSNFrance 13/12 :St-Laurent-Nouan/4e réexamen périodique de sûreté #réacteurs #nucléaires 900 MWe : Olivier Dubois, adjt au d… https://t.co/xrR8WClT10
11/12/2018 - 12:13 @IRSNFrance RT @anccli: Exprimez-vous et participez à la concertation à l’occasion du 4e réexamen périodique de sûreté des réacteurs de 900MWe. Réunion…
S'abonner aux flux Twitter de l’IRSN
Base de connaissances