Le projet

Au Dôme, Centre des sciences de Caen Normandie, les lycéens assistent en décembre 2019 à une rencontre « Grand témoin » sur la recherche participative durant laquelle Olivier Merbau, le navigateur d'Argo, et Margaux Marie, la chargée de développement de l'expédition Escondida, présentent leur projet de tour du monde.

L’intitulé de la conférence « Escondida : recherche en terre inconnue. Comment citoyens et scientifiques peuvent-ils collaborer pour faire avancer la recherche ? » séduit les élèves qui approchent le navigateur pour lui demander d’embarquer le capteur OpenRadiation à bord du bateau. Pour les lycéens et les chercheurs de l’IRSN, c’est le début de l’aventure Escondida !

La Fête de la science 2020 est l’occasion pour les lycéens de remettre le capteur OpenRadiation au navigateur.

Le reconfinement du mois de novembre empêchant toute possibilité de circulation, par voiture ou par bateau, il faut attendre le 17 décembre pour que les chercheurs du LRC, accompagnés d’une petite délégation du lycée Thomas Hélye très motivée, fassent le déplacement au port de la Rochelle, où est amarré le voilier Argo, pour remettre au navigateur Olivier Merbau le matériel de mesure et de prélèvement.

Il ne reste maintenant plus qu’à attendre des conditions météorologiques clémentes pour que le navigateur puisse larguer les amarres, direction les îles Canaries.

Démarche pédagogique

    Ce projet a pour objet de sensibiliser les jeunes citoyens (lycéens) au développement d’un esprit scientifique critique grâce à la mise en place d’une démarche encadrée par des chercheurs aguerris (IRSN).
    La science participative permet l’appropriation de la démarche scientifique par les citoyens !

Protocole scientifique

  • Objectifs
  • L'objectif de ce projet scientifique est d'établir et d'expliquer les niveaux de radioactivité dans les environnements marins et insulaires autour du monde, hors des zones habituellement étudiées.

  • Méthodologie
  • Afin de répondre à l’objectif, un plan d’échantillonnage a été élaboré par les chercheurs du LRC et transmis au navigateur. Une fois les prélèvements réalisés, ceux-ci sont expédiés par les soins du navigateur lors des escales, destination Cherbourg. Les chercheurs réalisent ensuite des mesures qu’ils mettent à disposition des élèves qui peuvent alors procéder à leur interprétation.


    PLAN D’ÉCHANTILLONNAGE ET D’ANALYSES POUR L’EXPÉDITION ESCONDIDA


    Argo LRC Lycée
    Compartiment marin

    Prélèvement tous les 500 miles nautiques d’un volume d’eau de 500 ml et de matière en suspension contenue dans ce volume.

    Mesures de salinité, Salinité : concentration d'une eau en sels dissous.
    + d'infos : lexique page ressources

    de matière en suspensionMatière en suspension : Particules fines en suspension dans une eau, d’origine naturelle (précipitations) ou anthropique (dépôts, rejets...).
    + d'infos : lexique page ressources
    , de tritiumTritium : Isotope radioactif de l’hydrogène.
    + d'infos : fiche Tritrium page ressources
    , d’émetteurs gammaÉmetteur gamma : Caractéristique attribuée à un isotope lorsqu’il est radioactif et qu'au cours de sa décroissance radioactive, il émet un ou plusieurs photons gamma.
    + d'infos : lexique page ressources
    .

    Analyse des filtres à la loupe binoculaire et photos.

    Interprétation des niveaux au regard de la localisation et des paramètres environnementaux.

    Compartiment terrestre

    Prélèvement à chaque escale d’un volume de 200 ml de sol tamisé à 2 mm.

    Mesure d’émetteurs gamma.

Historique de la collaboration avec le LRC

  • 2018

    C'est le début de l'histoire !

    Les chercheurs du Laboratoire de radioécologie de Cherbourg de l’IRSN entrent en contact avec plusieurs lycées des environs : le lycée Thomas Hélye de Cherbourg, le lycée Saint Saint-Lô d’Agneaux et le lycée des Métiers de Coutances.

  • Octobre 2018

    Du tritium dans l'eau de pluie ?

    Les chercheurs proposent aux jeunes d’étudier la mesure du tritium dans l'eau de pluie. A travers la mise en place de ce projet de recherche en prise directe avec des préoccupations sociétales relatives à la radioactivité, les chercheurs veulent inculquer à ces jeunes citoyens le goût des sciences, leur permettre de développer un esprit scientifique critique.

    Photo : Tritium dans l’eau de pluie. Didier Hébert/Médiathèque IRSN

    Tritium dans l’eau de pluie. Photo : Didier Hébert/Médiathèque IRSN
  • 7 Mars 2019

    Journée de congrès à la Cité de la mer

    Le projet se conclut par une journée de congrès à la Cité de la mer de Cherbourg en mars 2019. Tels des chercheurs confirmés, les lycéens du lycée Thomas Hélye de Cherbourg accompagnés de deux autres lycées de la Manche (Métier Nature de Coutances, et Institut St Lô d’Agneaux) qui participent au même projet pédagogique, exposent leur projet et présentent leurs résultats à un public composé d’habitants de la région et de chercheurs ! Lors de cette journée de restitution, les élèves du lycée Thomas Hélye apprennent qu’il est possible de réaliser des mesures citoyennes de radioactivité via le détecteur OpenRadiation. Ils décident de s’en procurer un qu’ils montent eux-mêmes.

    Photo : Journée de congrès à la Cité de la mer. Didier Hébert/Médiathèque IRSN

    Journée de congrès à la Cité de la mer. Photo : Didier Hébert/Médiathèque IRSN
  • Du 25 au 27 mars 2019

    Rencontres internationales lycéennes de la radioprotection

    La 12ème édition des Rencontres internationales lycéennes de la radioprotection a lieu durant 3 jours à l’IUT de Cherbourg. Rassemblant 150 élèves de 16 lycées français et étrangers (Moldavie, Japon, Biélorussie), elle est l’occasion pour les lycéens du Cotentin d’échanger avec les autres élèves et avec des professionnels de la radioprotection.

    Photo : Rencontres internationales lycéennes de la radioprotection. Didier Hébert/Médiathèque IRSN

  • 2019-2020

    On remet ça ? Détection des particules radioactives dans l'air !

    Forts du succès de leur collaboration, les lycées et l’IRSN décident de reconduire la démarche : pendant l’année scolaire 2019-20, la recherche portera sur la thématique de la détection des particules radioactives dans l’air.

    Photo : Projet de détection des particules dans l’air. Marianne Lamotte/Médiathèque IRSN

  • 2020

    Interruption liée au COVID-19

    Les échanges entre lycéens et chercheurs s’engagent mais la crise sanitaire liée au virus empêche le projet d’aboutir en 2020. Ce n’est que partie remise…

  • Automne 2020

    Fête de la Science 2020 !

    Automne 2020, c'est la Fête de la science organisée par le Dôme au Village des Sciences de Cherbourg-en-Cotentin ! Aux côtés du Laboratoire de radioécologie de Cherbourg de l’IRSN, qui présente la problématique du transfert de la radioactivité dans l’air, dans l’eau et entre les deux compartiments, un stand est consacré au lycée Thomas Hélye. Le lycée y est représenté par 4 élèves et leur professeur de physique-chimie qui présentent au grand public le projet qu’ils ont mené avec l’IRSN.

    Photo : Fête de la science 2020. Florence Brochoire/Signatures/Médiathèque IRSN