05

Transformation

2020 aura constitué une année charnière dans le processus de transformation de l’IRSN, avec le croisement de fait des ambitions issues du chantier IRSN 2030 et des adaptations liées à la crise sanitaire de la Covid-19.

Ce contexte particulier marque également la première année effective de transformation de l’Institut notamment pour développer son attractivité et le maintien des compétences nécessaires à l’exercice de ses missions d’expertise et de recherche. Pierre angulaire de cette évolution, la direction de la transformation ainsi créée s’est donnée une ambition tant en matière d’attractivité de l’Institut que de performance et d’efficience pour répondre aux enjeux de la sûreté nucléaire et de la radioprotection.

C’est dans cet esprit qu’ont été engagés quatre programmes de transformation dans les domaines du numérique, du management, des modes d’organisation et de collaboration et, enfin, de la RSE*. Par ailleurs, et afin d’accélérer et de tester ces programmes selon des modalités innovantes, l’Institut a créé l’IRSN Lab, laboratoire d’innovation pluridisciplinaire au service de tous les collaborateurs.

En effet, la crise sanitaire a imposé une évolution des modalités du travail au quotidien à l’Institut. Le passage d’un mode de collaboration présentiel à un environnement où une grande partie de l’activité se fait à distance, en faisant évoluer le suivi quotidien de l’exécution des tâches, a favorisé la responsabilisation et une plus grande transversalité, servie par la généralisation d’outils de travail collaboratifs numériques. Cela a aussi renforcé l’objectif du développement d’un fonctionnement en mode projet et de l’échange entre communautés d’utilisateurs.

En outre, la protection des salariés vis-à-vis du coronavirus, notamment par la généralisation du télétravail, a nécessité un effort de transformation numérique permettant de rendre nomade toute l’institution en maintenant le niveau de sécurité informatique très élevé inhérent, par exemple, aux activités d’expertise de sûreté.

En 2020, la stratégie de l’IRSN en matière de gestion des données a été stimulée avec la mise en place d’une politique en matière de données et la création d’un poste de chief data officer en charge d’orchestrer notamment les projets d’intelligence artificielle ou d’expertise augmentée, destinés à accroître l’efficacité du travail accompli par les experts de l’Institut.

En résumé, l’année 2020 aura vu la mise en place progressive d’une dynamique de transformation destinée à mettre l’Institut en capacité d’évoluer constamment, avec souplesse, pour s’adapter à son contexte, en favorisant les initiatives et l’expérimentation.

Chiffres clés

Chiffre clé

29

logiciels et bases de données déposés à l'agence pour la protection des programmes (dont 7 en copropriété)

Brèves

Vocabulaire de l'ingérienie nucléaire

Le 2 septembre 2020, 16 listes d’une trentaine de termes ont été publiées au Journal officiel, sur proposition du collège « énergie nucléaire » du dispositif d’enrichissement de la langue française, auquel participent deux experts de l’IRSN.

Science participative

La première réunion de la communauté OpenRadiation s’est déroulée à Paris le 13 janvier 2020. Elle a réuni 80 citoyens engagés dans ce projet de science ouvert (open source et open data). Directement issue de l’accident nucléaire de Fukushima-Daiichi, OpenRadiation implique des citoyens du monde entier dans la mesure de la radioactivité dans l’environnement.

Continuité de fonctionnement de CSE pendant la crise sanitaire

La crise sanitaire n’a pas interrompu le fonctionnement du CSE. Il s’est au contraire intensifié puisqu’en 2020, le CSE s’est réuni 20 fois (au lieu de 11 habituellement). Il a rapidement mis en place un fonctionnement à distance pour continuer de mener à bien l’ensemble de ses missions pendant le confinement, et notamment participer au déploiement des plans de reprise et de continuité d’activité. Il a bien entendu traité également tous les sujets hors crise demeurés d’actualité. Créé en décembre 2019, le CSE et ses commissions ont su reprendre avec succès les missions du comité d’entreprise.

Valorisation des données

L’IRSN a créé en 2020 le poste de chief data officer. Cette création s’inscrit dans la démarche de l’Institut de concrétiser, dans le respect des exigences de protection s’appliquant aux données, sa stratégie de valorisation de ses données au moyen d’une organisation adaptée afin de les identifier, les collecter, les exploiter et les valoriser.

Collaboratif

Le programme de transformation numérique adopté en 2019 a été poursuivi en 2020, avec un accent particulier sur les actions liées au développement d’outils collaboratifs et d’un environnement de travail digital et nomade. Initialement prévues pour favoriser le télétravail, ces actions, engagées dès avant la pandémie, sont devenues prioritaires avec le premier confinement lié à la crise sanitaire. Elles ont rencontré une adhésion très rapide de la part des collaborateurs, préfigurant ainsi un changement plus profond dans l’organisation du travail qui permet par exemple de privilégier les réunions à distance par rapport à certains déplacements sur sites. Outre la mise à disposition d’outils nomades pour les collaborateurs, le programme a aussi vu l’évolution du système d’information, avec le stockage des données sur le cloud, ce qui lui assure connectivité, flexibilité et innovation.

Articles