SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Toutes les actualités

Recherche à l'IRSN

Le projet RESCUE : une nouvelle étape dans le traitement du syndrome aigu d’irradiation

05/05/2021


Utiliser une rupture technologique afin de proposer une nouvelle approche thérapeutique des victimes d'une irradiation à forte dose, tel est l'ambition du projet RESCUE1. Après avoir prouvé qu'il est possible de rétablir la production de sang humain fonctionnel, dans un organisme irradié, à partir de cellules humaines différenciées, les partenaires du projet RESCUE, réunissant l'IRSN, le Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), Sorbonne-Université, l' Etablissement Français du Sang – Atlantic Bio GMP (EFS ABG) et Phenocell, relèvent le défi du changement d'échelle afin de produire des médicaments de thérapie cellulaire permettant d'être utilisé en clinique.


Préparation culture cellulaire.jpg

Gros plan sur une lame d'échantillons : la zone circulaire est une lamelle sur laquelle ont adhéré des cellules. (photo d'illustration).

Source : Philippe Dureuil/Médiathèque IRSN


Lors d'une irradiation à forte dose, d'une importante partie du corps, les personnes exposées sont susceptibles de développer un syndrome aigu d'irradiation (SAI). Celui-ci se caractérise par la destruction de certains tissus, notamment de la moelle osseuse ce qui interrompt la production de cellules sanguines. Cette destruction mène à une modification de l'immunité et à un défaut de la coagulation du sang, avec pour conséquences des infections et des hémorragies internes importantes et potentiellement mortelles.


L'IRSN et l'EFS ont démontré au cours du projet GIPSIS2 qu'il est possible de générer chez la souris, un tissu hématopoïétique (à l'origine des cellules sanguines) humain fonctionnel à partir de cellules souches induites à la pluripotence (dites iPS)3. Ces cellules stockables pourraient donc être à disposition pour le traitement immédiat d'un grand nombre de patients, comme cela pourrait être nécessaire dans un scénario non maîtrisé d'accident nucléaire, d'acte de malveillance ou de conflit nucléaire.

C'est dans ce contexte qu'intervient le projet RESCUE. Celui-ci démontrera si cette thérapie est applicable à un patient humain développant un SAI en se basant sur un modèle  préclinique animal, physiologiquement assez proche de l'humain : le mini-porc.


En réalisant une greffe de cellules souches hématopoïétiques le projet contrôlera la capacité du greffon à rétablir la production de cellules sanguines, ainsi que l'absence d'effets secondaires ou de phénomènes de rejets consécutifs à la greffe.

Si les résultats du projet RESCUE sont concluants, cela validera une nouvelle étape avant les premières applications cliniques pour l'utilisation des iPS dans le traitement du syndrome aigu d'irradiation.

 

En savoir plus sur le projet RESCUE



1 GénéRation de cEllules SouChes hématopoïétiqUes à partir d'hiPSC pour le traitEment du syndrome aiguë d'irradiation : une stratégie thérapeutique innovante du syndrome hématopoïétique

2 Génération de Cellules Souches hématopoïétiques à partir d'iPS extra-hématopoïétiques chez les patients atteints d'un syndrome aiguë d'Irradiation : une stratégie thérapeutique innovante du Syndrome Hématopoïétique.

3 Ces cellules sont obtenues en reprogrammant des cellules adultes différenciées pour les faire revenir à un état de cellule capable de se différencier en n'importe quelles autres cellules.