SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Toutes les actualités

Programmes de recherche

Deux jours dédiés à la gestion post-accidentelle dans le cadre de TERRITORIES

17/12/2018


L'IRSN a co-organisé avec la CLIN du Blayais et le Centre d'étude sur l'évaluation de la protection dans le domaine nucléaire (CEPN) un atelier thématique sur la gestion des territoires après un accident nucléaire. Cet événement s'est tenu les 11 et 12 décembre 2018 au Conseil départemental de la Gironde (Bordeaux) dans le cadre des travaux du projet de recherche européen TERRITORIES. Celui-ci vise à élaborer une méthode graduée et intégrée, pour réduire les incertitudes lors des processus de prise de décision pour la gestion des territoires contaminés à long terme, en prenant en compte l'implication des toutes  les parties prenantes.

 

Atelier-TERRITORIES.jpgCet atelier s'inscrit dans l'un des axes du projet TERRITORIES (workpackage 3) dédié à l'engagement des parties prenantes et à la prise en compte de leurs attentes dans les processus décisionnels concernant les différentes situations d'exposition aux radionucléides sur le long terme. Il fait partie d'une série de trois évènements organisés en parallèle, en France, en Espagne et en Belgique, pour nourrir cet objectif d'une comparaison entre états membres.

 

La première journée doit permettre aux acteurs de la région d'échanger avec des acteurs japonais et biélorusses impliqués dans la réhabilitation des conditions de vie après les accidents de Fukushima-Daiichi et de Tchernobyl. Leurs témoignages ont porté principalement sur les difficultés et défis liés à l'agriculture confrontée durablement à une situation post-accidentelle. Ils ont présenté leurs expériences concernant les actions de remédiation déclinée pour ce secteur ainsi que les conditions et difficultés pour la reprise des activités agricoles après un accident. La seconde journée, en comité plus restreint avec un panel de parties prenantes locales, était consacrée à un travail de recherche sur les enjeux à moyen et long termes et les incertitudes socio-économiques auxquels elles seraient confrontées, à la lumière de leur connaissance des caractéristiques de leur territoire.

 

Le projet européen TERRITORIES, lancé en 2017 dans le cadre de CONCERT pour trois ans et piloté par l'IRSN, vise à construire une méthode pour gérer le risque lié à une exposition à long terme dans des zones contaminées, après un accident nucléaire notamment ou dans le cadre d'anciens sites miniers (radioactivité naturelle renforcée). Le projet a pour objectif de réduire les incertitudes associées d'une part à l'évaluation des doses aux populations humaines et aux espèces sauvages, d'autre part aux processus de prise de décision, en prenant en compte l'implication de toutes les parties prenantes (structures institutionnelles, experts, associations, citoyens, etc.). Le programme implique 11 partenaires de 8 pays européens.

 

Divers types de situations de contamination durable sont abordés, qu'elles soient associées à des niveaux de radioactivité naturelle renforcée ou à une situation post-accidentelle. L'IRSN est impliqué dans des études de cas variées pour estimer l'exposition radiologique des populations (e.g., approche de science participative dans un village biélorusse situé à proximité de la zone d'exclusion de Tchernobyl). L'IRSN s'investit également dans l'analyse de la prise en compte des incertitudes par les parties prenantes dans les processus de prise de décision. Notamment, l'Institut contribuera en 2019 aux guides techniques et coordonnera deux guides finaux orientés sur la gestion des territoires radiocontaminés à long terme pour chacune des situations de contamination.

 

Photo : atelier TERRITORIES © IRSN