SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Toutes les actualités

Programme de recherche

Recherche sur la co-activité : premiers résultats et extension de 4 ans

12/12/2019


L'IRSN vient de publier les premiers résultats des recherches du programme COSEA, dédié à la co-activité au cours du chantier complexe de la prolongation de la ligne 14 du métro de Paris. Une première étape prometteuse qui a conduit l'IRSN et ses partenaires à prolonger le projet jusqu'en 2023.


 

Depuis trois ans, l'IRSN étudie les enjeux de la co-activité, l'activité simultanée de différents acteurs sur un même site dans des environnements contraints et complexes du point de vue de la sûreté, grâce au programme tri-partite COSEA (co-activité et sûreté en acte) avec la RATP et Sciences Po. Celui-ci analyse, à travers le cas du prolongement nord de la ligne 14, la co-activité suivant quatre axes : délimiter, habiter, discuter et synchroniser les espaces de travail.


 

Cette recherche s'inscrit notamment dans la perspective de l'analyse de sûreté du projet Cigéo (Centre industriel de stockage géologique dédié aux déchets radioactifs de haute et moyenne activité à vie longue), installation dont la construction se déroulera sur plusieurs décennies, parallèlement à son exploitation. Il sera difficile d'organiser le chantier de construction dans des espaces de travail complètement clos et indépendants des zones d'exploitation, ce qui ne permettra pas d'éviter totalement les situations de co-activité.


 

COSEA montre qu'organiser les situations de co-activité demande de prendre en compte leur périmètre dans le temps et l'espace, leur environnement géographique, politique, social et économique. Il s'agit de préserver l'espace de travail de chaque intervenant malgré la situation de co-activité, tout en acceptant d'en adapter et d'en réajuster les frontières pour permettre à l'ensemble de l'ouvrage d'avancer. Il s'agit aussi de prendre en compte les infrastructures de vie du chantier pour accompagner au mieux les situations de co-activité. Enfin l'environnement du chantier, dans la mesure où il affecte la construction des espaces de stockage et la circulation des flux sous –terre est aussi à prendre compte dans sa capacité à influencer les situations de co-activité.


 

Ces résultats sont synthétisés dans un rapport mis en ligne sur le site de l'IRSN.

Le programme COSEA a été prolongé jusqu'en 2023 afin d'approfondir l'approche de la co-activité dans un contexte de plus en plus tendu avec le rapprochement de l'échéance officielle de mise en service de la prolongation de la ligne de métro 14. Une attention particulière sera portée au maintien de la sûreté de l'installation et à l'analyse de la porosité entre les zones de chantier et les zones de réalisation des essais.