SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Toutes les actualités

Interview

RADIOTRANSNET : Entretien avec Philippe Maingon et Fabien Milliat

09/01/2020


Le 12 décembre dernier se tenait à l'IRSN un atelier du réseau de recherche Radiotransnet sur les effets secondaires des radiothérapies sur tissus sains. A cette occasion, nous avons pu interviewer Philippe Maingon, un des deux coordinateurs scientifiques du réseau, ainsi que Fabien Milliat, responsable du Laboratoire de Radiobiologie des expositions médicales à l'IRSN.


 

Radiotransnet3.png


 

Le projet RADIOTRANSNET est un projet de structuration de la recherche préclinique pour la radiothérapie en France, déposé par la Société Française de Radiothérapie Oncologique et la Société Française de Physique Médicale. Il est financé par l'Institut National du Cancer (INCa).

L'IRSN est partenaire de ce projet, déposé par la SFRO et la SFPM, et siège à son conseil scientifique.


 

 

Philippe Maingon, vous êtes directeur médical du département médico-universitaire à la Pitié-Salpêtrière, comprenant les services d'oncologie radiothérapie, et un des deux coordinateurs scientifiques de ce réseau, pouvez-vous nous en dire plus sur la genèse du projet, ses ambitions et les acteurs qu'il fédère ?

 

Philippe Maingon : le projet est né de la constatation que la recherche clinique et préclinique en France avait besoin d'être structurée. Etant donné qu'un certain nombre de laboratoires dispersés sur le territoire national avaient des activités qui n'étaient pas forcément coordonnées ensemble et que les grands projets qui mènent au développement de la radiothérapie, surtout pour ses nouvelles indications, devait faire l'objet d'une structuration en amont, celle-ci a donc été organisée avec l'aide de l'INCa.

 

Après un appel d'offres déposé par l'INCa, auquel la SFRO et la SFPM ont répondu conjointement. L'INCa a analysé l'ensemble du dossier soumis par les deux sociétés, l'a validé via un comité international indépendant et a retenu le projet comme étant celui à partir duquel la structuration de cette recherche préclinique pouvait être organisée.

 

Un des ateliers du projet se tient donc à l'IRSN, sur le thème des effets de la radiothérapie sur tissus sains. Fabien Milliat, vous y êtes responsable du Laboratoire de Radiobiologie des expositions médicales (LRMED) à l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN). Votre équipe et d'autres équipes du pôle Santé de l'IRSN travaillent sur les effets secondaires des radiothérapies. Quelles sont les contributions de l'IRSN à ce réseau et quels sont les enrichissements mutuels qui naissent lors de ces ateliers ?

 

Fabien Milliat : l'IRSN participe à ce réseau Radiotransnet à deux niveaux.

Premièrement, l'IRSN est représenté au niveau du comité scientifique de Radiotransnet. Un représentant de l'IRSN y siège donc et participe au comité de pilotage et à l'organisation des quatre workshops qui sont et seront organisés dans le cadre de ce réseau.

Deuxièmement, l'IRSN participe également en tant qu'acteur, à travers ses chercheurs, ses chefs de laboratoires, ses directeurs, en prenant part aux différents workshops, en présentant des travaux si besoin et surtout en participant aux tables-rondes, afin de porter la vision qu'ont les personnes de l'IRSN qui travaillent sur ces thématiques des effets des rayonnements sur les tissus sains : physiciens, radiobiologistes, etc…


 

Retrouvez l'intégralité de l'interview sur le site de Radiotransnet



Plus d'informations