SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Toutes les actualités

Programme de recherche

Un nouveau consortium est formé pour étudier le vieillissement des structures en béton (CONCRETE)

12/11/2020



Les membres du consortium réunissant les universités Gustave Eiffel ; Toulouse III – Paul Sabatier et d'Aix-Marseille ; l'INSA de Toulouse, le CNRS et l'IRSN  ont signé un accord de collaboration de 4 ans en avril 2020 sur la thématique des pathologies du béton.


Dans le cadre de la prolongation de la durée de vie des centrales électronucléaires du parc français en exploitation, la maîtrise du vieillissement des ouvrages de génie civil en béton doit être assurée. C’est pourquoi dès 2016, les membres du consortium ont décidé de fédérer leurs compétences pour réaliser des actions de recherche et de développement et des études visant à faire progresser les connaissances relatives au vieillissement du béton. Maîtriser le vieillissement des structures en béton et béton armé nécessite de lever des verrous scientifiques, et permettra d’évaluer la performance d’un ouvrage tout au long de sa durée de vie, en particulier dans le cas des ouvrages atteints de réactions de gonflement interne classiquement appelées « pathologies du béton ».


Pour cela, le programme scientifique du consortium CONCRETE est structuré en quatre volets : le premier vise à mieux comprendre les mécanismes physico-chimiques qui interviennent lors du développement de certaines pathologies du béton ; le second vise à développer des stratégies de modélisation multi-échelles en prenant en compte la variabilité des propriétés du béton ; le troisième vise à identifier et développer des techniques de contrôle non destructives pertinentes pour détecter au plus tôt la présence d’une pathologie ; le quatrième regroupe des actions de valorisation ouvertes à la communauté internationale qui s’appuient très fortement sur les données produites par le projet international ODOBA[1].


Ce programme vise à mettre au point une méthode d’évaluation globale, à même de prédire l’évolution dans le temps de la performance des structures de génie civil.

 

Pour aller plus loin :

Consulter la page du programme CONCRETE



[1] ODOBA : Le projet ODOBA (Observatoire de la durabilité des ouvrages en béton armé) a été lancé par l’IRSN en 2016 pour une durée d’au moins 10 ans. Il a pour objectif d’étudier les pathologies du béton et leurs conséquences à l’échelle des ouvrages nucléaires (par exemple les enceintes de confinement des réacteurs). Pour en savoir plus…