SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Toutes les actualités

 

Offre de post-doctorat en thermo-hydraulique

18/11/2022


Le Laboratoire de Statistique et des Méthodes Avancées (LSMA) recrute un post-doctorant pour un contrat d'une durée de 18 mois, à Cadarache, sur le sujet : « Experimental study of two-phase air-water cross-flows in a tube bundle and of the associated fluid-structure interactions ».


Les interactions fluide-structure (FSI) sont une préoccupation dans les centrales nucléaires. Les vibrations induites par les fluides (FIV) du faisceau de tubes du générateur de vapeur (GV) en sont un exemple. Le flux biphasé vapeur-eau externe traversant les tubes induit des mécanismes de FSI qui, s'ils ne sont pas maîtrisés, peuvent conduire à des amplitudes de vibration élevées, pouvant entraîner un accident de rupture de tube de GV.


Le projet européen Gathering expertise On Vibration ImpaKt In Nuclear power Generation (GO-VIKING), qui débute en 2022, vise à accroître l'expertise et à améliorer les outils et les compétences des acteurs européens du nucléaire pour l'analyse des phénomènes complexes de FIV, afin de maintenir et d'améliorer la sûreté des centrales nucléaires. L'objectif du work package (WP) 4 de GO-VIKING est de générer des données expérimentales de haute qualité pour la FIV dans les écoulements multiphasiques dans les assemblages de combustible et les GV, dans le but de fournir une compréhension plus approfondie de ces phénomènes complexes et d'utiliser ces données pour améliorer les modèles à moyenne résolution pour la FIV diphasique.


Dans le cadre de GO-VIKING, l'IRSN propose la génération de données expérimentales diphasiques à l'intérieur d'une configuration de faisceaux de tubes pertinente pour le GV. Pour ce faire, l'IRSN a développé le dispositif expérimental TREFLE. Ce dernier permet de réaliser des écoulements croisés air-eau à l'intérieur d'un faisceau de tubes droits 5x5 à pas carré. Le dispositif est fortement instrumenté pour la mesure des écoulements diphasiques : sondes optiques pour mesurer les fractions de vide locales et les vitesses, capteur à maille métallique pour mesurer les distributions de fractions de vide en 2D et caméra haute vitesse pour étudier la dynamique de l'écoulement. En outre, TREFLE permet de mesurer la réponse vibratoire du tube central du faisceau de tubes grâce à des accéléromètres.


Au cours des premiers mois, le post-doctorant travaillera sur certaines mises à jour de TREFLE, comme l'ajout d'un second tube flexible, afin d'étudier les effets du couplage de déplacement multi-tube dans le faisceau de tubes. Il participera par la suite aux deux campagnes expérimentales principales et à l'analyse des résultats expérimentaux.

 

Voir la page des offres de post-doctorats