SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Soutenance d'HDR

Accidents radiologiques et radiothérapie stéréotaxique : développements méthodologiques pour une dosimétrie optimisée

Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

Christelle Huet a soutenu son HDR le 9 juillet 2019


Résumé


Dès la découverte au XIXème siècle des rayons X et de la radioactivité, les effets biologiques des rayonnements ionisants ont attiré l'attention. Les brûlures de la peau dues aux rayons X furent très vite remarquées. Quelques années plus tard, les premiers cancers radio-induits furent observés. La caractérisation physique des effets d’un rayonnement s’effectue au travers de celle des dépôts d’énergie induits dans la matière par ce même rayonnement. La grandeur physique associée est la dose absorbée, exprimée en Gray, correspondant à l’énergie déposée dans la matière par unité de masse. L’évaluation précise de la dose est donc un prérequis pour limiter et/ou prédire les effets, d’une part, prospectivement lors d’un traitement de radiothérapie par exemple, et, d’autre part, rétrospectivement en cas d’une surexposition accidentelle par exemple.


Depuis mon arrivée en 2005 au Laboratoire de Dosimétrie des Rayonnements Ionisants de l’IRSN, mes recherches ont été consacrées, d’une part, à la reconstitution dosimétrique numérique d’accidents radiologiques, et, d’autre part, à la dosimétrie des mini-faisceaux de photons utilisés en radiothérapie stéréotaxique. Les développements méthodologiques réalisés dans les deux domaines, ayant contribué à l’amélioration de l’estimation de dose, font l’objet de cette habilitation à diriger des recherches.