SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Propositions de post-doctorat

Développement d’un matériau de substitution du kyowaglas

Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

Date de début : premier trimestre 2019

Lieu de travail : IRSN/LEF, Cadarache (13) 

 

 

​Descriptif du sujet

 

Ce sujet de recherche s’inscrit dans le programme de recherche sur la caractérisation des feux de boîtes à gants et la mise en suspension de radionucléides impliqués dans ces scénarios. Ce programme vise à améliorer les connaissances afin d’accroître la qualité des évaluations de sûreté, en termes de conséquences de l’incendie sur la sûreté de l’installation et d’une estimation plus réaliste de la quantité de matière radioactive impliquée dans les scénarios d’incendie de boîtes à gants et susceptible d’être rejetée à l’environnement.


Les boîtes à gants sont typiquement constituées de panneaux de confinement et de protection biologique. La protection biologique est constituée de Kyowaglas (polyméthacrylate de méthyle (PMMA) contenant du plomb). Pour des raisons principalement sanitaires, le Kyowaglas ne peut être utilisé dans les dispositifs expérimentaux du laboratoire comme combustible. Une alternative  à ce matériau toxique et coûteux doit donc être envisagée pour réaliser le programme d’étude et de recherche sur les feux de boîte à gants.


L’objectif principal du post-doctorat est de développer et de caractériser un matériau permettant de simuler le comportement du Kyowaglas lors d’un feu de boîte à gants. Ce matériau, composé en masse à 70% de PMMA et 30% de plomb, a été caractérisé lors d’une précédente étude par le Laboratoire d’Expérimentation des Feux (LEF). L’approche consistera à fabriquer un simulant (matrice + additif) qui ait des propriétés thermophysiques proches de celles du matériau réel (Kyowaglas) de façon à reproduire la même cinétique de dégradation et le même débit calorifique. A l’issue de cette phase de développement, des essais à moyenne échelle dans les dispositifs CADUCEE (calorimètre à atmosphère contrôlée) et SIMBAG (simulateur de boîte à gants en feu) de l’IRSN seront réalisés afin de valider le choix du simulant. La puissance chimique dégagée par la combustion du matériau simulant, dans ces deux dispositifs, sera comparée à celle du Kyowaglas. La démarche de transposition synthétisera l’ensemble des résultats obtenus pendant ce travail de recherche.


 
Profil recherché

 

  • Doctorat en sciences des matériaux
  • Autonomie et mobilité nécessaires pour un travail expérimental