SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Publications

Développement et qualification de CND par ultrason pour la détection de réactions de gonflement interne de structures en béton


Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

Florian OUVRIER-BUFFET a soutenu sa thèse le 13 décembre 2019 à l'IUT d'Aix-Marseille,  Aix-en-Provence.

Type de document >

Mots clés >

Unité de recherche > IRSN/PSN-RES/SEREX/L2EC

Auteurs > Florian OUVRIER-BUFFET

Date de publication > 13/12/2019

Résumé

​Ce travail de thèse porte sur la détection précoce par contrôle non destructif ultrasonore (CND) des pathologies de gonflement du béton que sont la Réaction Sulfatique Interne (RSI) et la Réaction Alcali Granulat(RAG). Celles-ci conduisent à un endommagement du béton d’abord par microfissuration, puis par fissuration. La détection précoce de ces pathologies en laboratoire puis sur site constitue un enjeu de sureté majeur, notamment dans les ouvrages nucléaires.
L’étude porte d’abord sur la sensibilité de l’acoustique non linéaire et de l’émission acoustique vis-à-vis de la RSI. Pour cela, différentes méthodes ont été mises en œuvre en laboratoire puis confrontées.
Ensuite, le travail a consisté à développer une technique de CND capable de détecter et localiser les pathologies au centre de massifs en béton de forte épaisseur. Ceci a nécessité la réalisation d’un bloc de béton de dimensions importantes contenant un insert de grès, simulant de par son caractère non linéaire une pathologie. La méthode de CND développée relève de l’acoustique non linéaire non classique et est basée sur l’interaction entre une onde pompe propagative et une onde sonde. Au final la boule de grès a pu être détectée et localisée avec un fort contraste. Une démarche pour rendre les mesures quantitatives a été initiée.
Les résultats de cette thèse ouvrent la voie à un transfert sur site de la méthode proposée.