SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Programmes de recherches

Le projet R2CA

Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

Le projet européen H2020 R2CA (Reduction of Radiological Consequences of design basis and design extension Accidents) lancé en septembre 2019 pour une durée de 4 ans est coordonné par l'IRSN. Le projet, majoritairement financé par la Commission Européenne, rassemble 17 organisations issues de 11 pays.

 

Dans la plupart des études de sûreté actuelles, les conséquences radiologiques des Accident de Perte de Réfrigérant Primaire (APRP) ou de Rupture de Tubes de Générateur de Vapeur (RTGV), pouvant intervenir dans un réacteur nucléaire, sont évaluées avec des hypothèses « forfaitaires » et différentes d'un pays à un autre.

 

Le projet R2CA vise  à développer de nouvelles méthodes et schémas des calculs (intégrant l'évaluation des incertitudes) permettant une évaluation la plus réaliste possible des  rejets radioactifs consécutifs à ces accidents. Ces nouvelles évaluations  devraient permettre d'optimiser les procédures de gestion de ces accidents, de proposer de nouveaux dispositifs d'instrumentation sur le réacteur et ainsi améliorer la sûreté des installations.

 

Les nouvelles méthodes de calculs élaborées dans ce projet seront harmonisées et testées sur différents types de réacteurs des générations II et III (les Réacteurs à Eau Pressurisée (REP), les Réacteurs à Eau Bouillante (REB) et les VVER, nombreux dans les pays de l'Est et l'EPR). Au-delà du pilotage global du projet, deux services de l'IRSN (SAG et SEMIA) contribueront au développement de nouvelles méthodes de modélisation permettant d'évaluer le terme source lors d'un APRP et d'améliorer l'estimation du pic d'activité en iode relâché lors d'une RTGV.


Structure du projet​

Le projet est organisé en 6 Work-Packages (WP), dont  un dédié au pilotage scientifique du projet.

WP2 : Méthodologie d'évaluation des rejets et schéma de calculs (coordination : TRACTEBEL, Belgique).

Ce Work-Package sera l'occasion de faire le point sur l'état  des connaissances. Il est notamment prévu une revue des méthodes de calcul d'évaluation des rejets, des outils de calcul et des données expérimentales disponibles. L'apport des nouveaux schémas de calculs et des modèles développés lors du projet sur les évaluations des rejets des scénarios considérés sera évalué par la comparaison des calculs complets de séquences accidentelles en début et fin de projet. Les incertitudes des calculs best-estimate seront également analysées.

 

WP3 : Accident de Perte de Réfrigérant Primaire (coordination : IRSN, France).

Ce Work-Package permettra d'améliorer les différents outils de simulation et modèles utilisés pour la réalisation des calculs complets de transitoires APRP et l'évaluation des rejets correspondants. Il s'intéressera notamment à la modélisation de la rupture des gaines des crayons combustibles et au calcul du nombre de gaines rompues dans le cœur du réacteur, à l'évaluation du relâchement des produits de fission dans le circuit primaire et à leur transport jusqu'à l'environnement.

 

WP4 : Rupture de Tubes de Générateur de Vapeur  (coordination : EK, Hongrie).

Par analogie au WP3, ce Work-Package s'intéresse aux schémas de calculs et outils de simulation utilisés pour les calculs complets de transitoires RTGV avec crayons non-étanches. Il s'intéressera notamment à la modélisation du pic d'activité en iode relâchée des crayons non étanches dans le circuit primaire, au comportement de l'iode dans le GV affecté ainsi qu'à l'hydruration secondaire du gainage de ces crayons (point de fragilisation de la première barrière) suite à l'entrée de l'eau par le défaut primaire.

 

WP5 : Innovation (coordination : EDF, France).

Les travaux dans ce Work-Package se concentreront sur le développement de technologies et de méthodes innovantes de gestion de l'accident et sur l'étude du comportement de nouveaux combustibles dits avancés (« Advanced Technologies Fuels » ou « Accident Tolerant Fuel ») visant à la réduction des conséquences radiologiques lors des scénarios considérés. Cela concernera l'étude de technologies avancées d'instrumentation pour améliorer la compréhension de l'état du réacteur et la gestion d'accident qui en découle par l'opérateur, de méthodes innovantes d'aide au diagnostic et pronostic de l'accident basées sur l'intelligence artificielle et enfin l'étude des combustibles avancés ayant un meilleur comportement vis-à-vis de scénarios accidentels de type APRP.

 

WP6 : Communication, dissémination et formation (coordination : ENEA, Italie).

Ce Work-Package est dédié à la communication au sein et en dehors du projet des résultats du projet, de l'organisation de workshops internationaux à destination d'une communauté scientifique plus large, de la coordination d'un groupe d'utilisateurs finaux («end-users»), de l'organisation des transferts de connaissances entre les différentes organisations et de la formation par la recherche de jeunes chercheurs et étudiants au travers de thèses notamment.    



Caractéristiques

​​​​Dates : 2019-2023
Financement : 4 000 000 €
Partenaires : ​
France : IRSN, EDF
Italie​ : ENEA, NINE, POLIMI
Autriche : BOKU
Ukraine : SSTC-NRS, ARB
Belgique : TRACTEBEL, Bel-V 
Lituanie : LEI
Finlande : VTT
Hongrie : EK 
Allemagne : HZDR, JRC
République Tchèque : UJV
Espagne : CIEMAT

Laboratoires impliqués

Contacts

Site internet du projet

​http://r2ca-h2020.eu (en cours de construction)