​​​Installations et moyens expérimentaux​​​​

Métrologie et dosimétrie des neutrons
Partagez sur

Installations pour

la métrologie et la dosimétrie des neutrons

​​Dans le cadre de ses missions pour l'amélioration de la radioprotection, l'IRSN développe et exploite des installations produisant des champs neutroniques de référence afin d'offrir un plateau technique le plus complet possible aux utilisateurs tant internes qu'externes pour la recherche ainsi que pour la caractérisation et l'étalonnage d'appareils de mesure.​​

la métrologie et la dosimétrie des neutrons

Installations pour

la métrologie et la dosimétrie des neutrons

​​Dans le cadre de ses missions pour l'amélioration de la radioprotection, l'IRSN développe et exploite des installations produisant des champs neutroniques de référence afin d'offrir un plateau technique le plus complet possible aux utilisateurs tant internes qu'externes pour la recherche ainsi que pour la caractérisation et l'étalonnage d'appareils de mesure.​​

La plateforme Carat

La plateforme Carat regroupe un ensemble de dispositifs permettant de produire des champs neutroniques dits "réalistes" pour l'étalonnage des appareils de radioprotection, tel que le préconisent les normes. 

Ainsi, elle regroupe 

un générateur de neutrons appelé T400, produisant un champ intense monoénergétique de 3 MeV pour l'irradiation de systèmes sous haut flux neutronique ; un dispositif modulaire dénommé Canel qui, couplé au T400, génère en laboratoire des situations d'exposition aux neutrons similaires à celles observées à des postes de travail de l'industrie nucléaire. Ce dispositif permet de tester dans des conditions maîtrisées le comportemetn des différents instruments (dosimètres) dans des conditions proches de celles de leur emploi ;un bloc de graphite qui, couplé au T400, permettra à partir de 2020 de créer un champ neutronique thermique pour l'étalonnage des appareils de radioprotection ainsi que pour l'étude de la réponse des système de mesure à très basse énergie (champ thermique). Il complétera ainsi la gamme en énergie des champs monoénergétiques produits par l'installation Amande.​​
​Vue d'ensemble de l'accélérateur T 400.
(c) Francesco Acerbis / IRSN

La plateforme Carat

La plateforme Carat
​Vue d'ensemble de l'accélérateur T 400.
(c) Francesco Acerbis / IRSN

La plateforme Carat regroupe un ensemble de dispositifs permettant de produire des champs neutroniques dits "réalistes" pour l'étalonnage des appareils de radioprotection, tel que le préconisent les normes. 

Ainsi, elle regroupe 

un générateur de neutrons appelé T400, produisant un champ intense monoénergétique de 3 MeV pour l'irradiation de systèmes sous haut flux neutronique ; un dispositif modulaire dénommé Canel qui, couplé au T400, génère en laboratoire des situations d'exposition aux neutrons similaires à celles observées à des postes de travail de l'industrie nucléaire. Ce dispositif permet de tester dans des conditions maîtrisées le comportemetn des différents instruments (dosimètres) dans des conditions proches de celles de leur emploi ;un bloc de graphite qui, couplé au T400, permettra à partir de 2020 de créer un champ neutronique thermique pour l'étalonnage des appareils de radioprotection ainsi que pour l'étude de la réponse des système de mesure à très basse énergie (champ thermique). Il complétera ainsi la gamme en énergie des champs monoénergétiques produits par l'installation Amande.​​
​​Jean-Christophe Vola, technicien au LMDN, intervient pour une maintenance de l'accélérateur T400. 
(c) Francesco Acerbis / IRSN
​​Jean-Christophe Vola, technicien au LMDN, intervient pour une maintenance de l'accélérateur T400. 
(c) Francesco Acerbis / IRSN

L'installation Amande

Pour caractériser et étalonner les sytèmes de mesure des neutrons, il faut disposer d'un outil produisant des neutrons à des énergies définies (champs monoénergétiques). A cette fin, le LMDN dispose d'une installation dédiée, Amande​ (accélérateur pour la métrologie et les applications neutroniques en dosimétrie externe) qui est constituée d'un accélérateur de particules (Tandetron de 2 MV)​​ et d'un hall d'irradiation de 400 m².

​Hall d'irradiation de l'installation Amande.
(c) Francesco Acerbis / IRSN

L'installation Amande

L
​Hall d'irradiation de l'installation Amande.
(c) Francesco Acerbis / IRSN

Pour caractériser et étalonner les sytèmes de mesure des neutrons, il faut disposer d'un outil produisant des neutrons à des énergies définies (champs monoénergétiques). A cette fin, le LMDN dispose d'une installation dédiée, Amande​ (accélérateur pour la métrologie et les applications neutroniques en dosimétrie externe) qui est constituée d'un accélérateur de particules (Tandetron de 2 MV)​​ et d'un hall d'irradiation de 400 m².

L'irradiateur Van Gogh

Cet irradiateur met en oeuvre les deux sources neutroniques (américium-béryllium et californium) les plus communément utilisées pour le test et l'étalonnage d'appareils de détection de neutrons. Un champ neutronique supplémentaire est également généré après modération de la source de californium par de l'eau lourde. Les étalonnages réalisés à l'aide de l'irradiateur Van Gogh sont accrédités Cofrac LA-2.55​.

Les références nationales en dosimétrie des neutrons établies auprès de l'irradiateur Van Gogh sont transférées périodiquement par des étalonnages ou des comparaisons vers les laboratoires d'étalonnage secondaires français. L'irradiateur Van Gogh dispose également d'une source de césium permettant de tester la sensibilité des instruments aux rayonnements ionisants.​​

​Les sources sont confinées, hors utilisation, dans le bloc noir situé sous le dispositif. Lors de l'irradiation, la source monte au niveau de l'instrumentation installée sur la plateforme.
(c) Francesco Acerbis / IRSN

L'irradiateur Van Gogh

L
​Les sources sont confinées, hors utilisation, dans le bloc noir situé sous le dispositif. Lors de l'irradiation, la source monte au niveau de l'instrumentation installée sur la plateforme.
(c) Francesco Acerbis / IRSN

Cet irradiateur met en oeuvre les deux sources neutroniques (américium-béryllium et californium) les plus communément utilisées pour le test et l'étalonnage d'appareils de détection de neutrons. Un champ neutronique supplémentaire est également généré après modération de la source de californium par de l'eau lourde. Les étalonnages réalisés à l'aide de l'irradiateur Van Gogh sont accrédités Cofrac LA-2.55​.

Les références nationales en dosimétrie des neutrons établies auprès de l'irradiateur Van Gogh sont transférées périodiquement par des étalonnages ou des comparaisons vers les laboratoires d'étalonnage secondaires français. L'irradiateur Van Gogh dispose également d'une source de césium permettant de tester la sensibilité des instruments aux rayonnements ionisants.​​

​​Bruno Asselineau, ingénieur au LMDN, positionne l'instrumentation avant une campagne d'irradiation avec des sources de l'irradiateur Van Gogh. Le tube guidant les sources est visible au second plan derrière l'instrument à étalonner
(c) Francesco Acerbis / IRSN
​​Bruno Asselineau, ingénieur au LMDN, positionne l'instrumentation avant une campagne d'irradiation avec des sources de l'irradiateur Van Gogh. Le tube guidant les sources est visible au second plan derrière l'instrument à étalonner
(c) Francesco Acerbis / IRSN