SharePoint
Aide
 

Le risque radon en milieu professionnel

Comment identifier une « zone radon » à partir d’une mesure de l’activité volumique de radon ?

Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

​​

Comment identifier une « zone radon » à partir d’une mesure de l’activité volumique de radon ? ​
L’identification des « zones radon » nécessite des compétences en radioprotection afin de pouvoir maîtriser la notion de dose dont l’unité est le Sievert (Sv), et plus particulièrement, la dose efficace qui correspond à l’outil d’estimation des effets à long terme de l’exposition aux rayonnements ionisants (cancer du poumon dans le cas du radon). La réglementation stipule, à l’article R. 4451-22 du code du travail, d’identifier toute zone où la concentration d’activité volumique du radon dans l’air est susceptible de conduire à une dose efficace égale ou supérieure à 6 mSv/an

Pour cela, il est nécessaire de convertir les concentrations en radon dont l’unité de mesure est le Becquerel par mètre cube (Bq/m3​), en dose efficace (mSv/an).

Le calcul est basé sur un temps d’occupation du lieu de travail concerné de 2 000 heures/an (occupation permanente) et sur un facteur de conversion fixé par l’arrêté du 1er septembre 2003 définissant les modalités de calcul des doses efficaces et des doses équivalentes résultant de l'exposition des personnes aux rayonnements ionisants pris en application de l’article R. 1333-24 du code de santé publique.

Des exemples d’évaluation de l’exposition au radon sont présentés dans le guide DGT.
Consulter le guide DGT

Si une ou plusieurs des zones mesurées conduisent à des doses efficaces égales ou supérieures à 6 mSv/an, l’employeur doit déclarer une ou des « zones radon » sur son lieu de travail et mettre en place une organisation de la radioprotection (Code du travail : R. 4451-111).

Pour information : la vérification initiale de la « zone radon » est effectuée par un organisme accrédité ou agréé par l’ASN (article R. 4451-44) à la suite de sa mise en place afin de s’assurer que la ou les zones couvrent bien tous les locaux potentiellement concernés. 
Les vérifications périodiques (article R. 4451-45) sont effectuées par le Conseiller en radioprotection, ou sous sa supervision, de façon à surveiller l’évolution dans le temps du niveau de radon. 

A découvrir également : notre FAQ Radon et lieux de travail

Page 1 de 234