SharePoint
Aide
 

Quatrième réexamen des réacteurs de 900 MWe

L'accident grave : la prise en compte du risque de percée du radier

Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

​​EDF souhaite prolonger au-delà de 40 ans la durée de fonctionnement de ses réacteurs de 2ème génération. Ces réacteurs n’ont pas été conçus pour faire face à un accident grave. A l’inverse, les nouveaux réacteurs dits de 3ème génération, comme l’EPR, ont été conçus pour que les accidents graves soient rendus très improbables et que si toutefois ils survenaient, les mesures de protection des populations soient très limitées. Pour justifier cette prolongation de la durée de fonctionnement, l’ASN a demandé à ce qu’EDF propose des modifications de ses réacteurs de 2ème génération pour se rapprocher de l’EPR. Il s’agit, en particulier, d’éviter la percée du radier.

L’IRSN propose deux vidéos permettant d’expliquer de façon pédagogique et illustrée les solutions envisagées par EDF et l’analyse que l’IRSN en a faite.

La 1ère vidéo rappelle la phénoménologie de l’accident grave de réacteur, les moyens mis en œuvre dans l’EPR pour les éviter et les modifications proposées par EDF pour la 4ème visite décennale des réacteurs de 900 MWe.

La 2ème vidéo expose l’analyse faite par l’IRSN du phénomène de refroidissement du corium par l’eau se basant sur les travaux de recherche permettant la compréhension et l’efficacité des solutions mises en œuvre.

4ème réexamen périodique des réacteurs nucléaires de 900 MWe
L'accident grave : la prise en compte du risque de percée du radier - épisode 1 : état des lieux

 

4ème réexamen périodique des réacteurs nucléaires de 900 MWe
L'accident grave : la prise en compte du risque de percée du radier - épisode 2 : position de l'IRSN 

 

Page 1 de 234