SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

Professionnel de santé

Radiologie et scanner


Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

 

Brochure « Radiographie et scanner : Posons-nous les bonnes questions »

 

Brochure signée par : IRSN, AVIAM (association d’aide aux victimes d’accidents médicaux), AFPPE (association française du personnel paramédical d’électroradiologie), ARRAD (association romande de radioprotection), CEPN, CHU de Reims, Conseil national de l’Ordre des médecins, HAS, Ligue contre le cancer, Manip Info, SFPM (société française des physiciens médicaux), SFR (société française de radiologie), SFRO (société française de radiothérapie oncologique).

 

Télécharger la brochure « Radiographie et scanner : Posons-nous les bonnes questions »

 

 

Niveaux de Référence Diagnostiques (NRD)

 

Dans le domaine des expositions aux rayonnements ionisants à des fins médicales, la limitation réglementaire des doses qui est l'un des trois principes de la radioprotection ne s'applique pas comme c'est le cas pour les expositions des travailleurs et des individus du public.

Aussi, afin de renforcer le principe d'optimisation, le concept de niveau de référence diagnostique (NRD) a donc été introduit dans la publication 73 « Protection et sûreté radiologique en médecine » de la Commission Internationale de Protection Radiologique (CIPR).

 

Les niveaux de référence diagnostiques constituent un outil pour l'optimisation. Ils ne doivent pas être assimilés à des « limites de dose » ou à des « doses optimales ». En pratique, ces niveaux sont établis pour des examens standardisés et des patients types. Ils ne devraient pas être dépassés sans justification pour des procédures courantes. Les NRD sont des indicateurs dosimétriques de la qualité des pratiques destinés à identifier les situations nécessitant une action correctrice.

 

Consulter la page dédiée aux niveaux de référence diagnostique

 

 

Exposition de la population française aux rayonnements ionisants liée aux actes de diagnostic médical

 

Consulter la page et les rapports dédiés à l'exposition de la population française aux rayonnements ionisants liée aux actes de diagnostic

 

 

Informations complémentaires

 

Parc de scanners et recommandations relatives à la radioprotection en imagerie médicale

Source : IRSN

 

Dans une saisine conjointe, la Direction Générale de la Santé (DGS) et la Direction de la Sécurité Sociale (DSS) ont demandé à l’IRSN en décembre 2017 d'établir un état des lieux du parc français des scanners ainsi qu'une analyse de l’impact de l'année de construction sur les doses délivrées aux patients. De manière plus générale, il était demandé à I'IRSN de transmettre des recommandations relatives aux bonnes pratiques prenant en compte les nécessités de la radioprotection en matière d'imagerie médicale, en particulier dans le domaine de la pédiatrie.

 

Pour répondre à cette saisine, l’IRSN a exploité deux des bases de données dont la gestion lui a été confiée par la réglementation : SIGIS, le Système d’Information et de Gestion des Sources (en savoir plus : www.irsn.fr/sources), ainsi que l’application de gestion des niveaux de référence diagnostiques (en savoir plus : https://nrd.irsn.fr/). L’IRSN a par ailleurs auditionné les associations de professionnels concernés, sur les thématiques en lien avec cette saisine. Cette étude apporte un éclairage sur les évolutions à envisager en se focalisant sur le champ de compétence de l’IRSN qu’est la radioprotection. 

 

Télécharger le rapport IRSN/PSE-SANTE/SER/2018-00002 « Parc de scanners et recommandations relatives à la radioprotection en imagerie médicale » (pdf)

 

Egalement disponible en anglais

 

Retour d'expérience : Utilisation du bouton « 1 de plus » des scanners General Electric Healthcare 

Source : ASN - IRSN - SFPM - AFPPE - Conseil professionnel de la radiologie française

 

En mars 2018, l’utilisation inappropriée de la fonctionnalité « 1 de plus » d’un scanner General Electric Optima CT660 a entraîné une surexposition très significative (> 1 Gy) d’une patiente enceinte et de son enfant à naitre lors d’un examen de scanographie diagnostique.

 

Pour éviter la reproduction de ce type d’incident, un groupe de travail a été mis en place par l’ASN avec les professionnels de la radiologie. Cette fiche Retour d’expérience vous livre leurs recommandations opérationnelles, établies avec l’appui de l’IRSN.

 

Télécharger la fiche (document pdf)



La tomosynthèse : rapport d’étude bibliographique

Source : IRSN

 

Dans le cadre de sa mission d’évaluation de l’impact dosimétrique de techniques innovantes, l'IRSN a réalisé en 2015 une étude bibliographique sur l’état de l’art de la tomosynthèse.

 

La tomosynthèse est une technique récente d’imagerie du sein. Cette technique, qualifiée de « pseudo-3D », suscite actuellement un grand intérêt de la part des professionnels. En effet, elle offrirait un gain en sensibilité et en spécificité dans le cadre de la détection des cancers du sein, du fait, notamment, de la réduction de la superposition des tissus par rapport à la mammographie (2D).

 

Bien que sa place et son indication clinique ne soient pas encore clairement définies, la tomosynthèse est d’ores et déjà utilisée en France, en sus de la mammographie classique. L’introduction de cette technique dans le cadre du dépistage organisé du cancer du sein semble envisagée par les autorités dans les années à venir.

 

Lors de son étude, l'IRSN a porté une attention particulière aux points suivants : conception des installations, dose reçue par les patients, qualité de l’image et contrôle de qualité. Cette étude bibliographique soulève plusieurs points d’attention qui amènent l’IRSN à formuler certaines recommandations pour accompagner la diffusion de cette nouvelle technique en France. 

 

Télécharger le rapport IRSN PRP-HOM-2015-00008 « La tomosynthèse : rapport d’étude bibliographique » (pdf)

 

Guide du bon usage des examens d'imagerie médicale

Guide des Procédures Radiologiques : Réalisation, Critères de Qualité et Optimisation des Doses

Source: SFR

 

Télécharger ces guides sur le site de la Société Française de Radiologie (SFR)

 

Guides de l'ASN dans les domaines de la radiologie et de la scanographie

Source: ASN

 

Télécharger les guides sur le site de l'ASN

 

Arrêté du 22 septembre 2006 relatif aux informations dosimétriques devant figurer dans un compte rendu d’acte utilisant les rayonnements ionisants

 

La réglementation française prévoit que tout acte médical faisant appel aux rayonnements ionisants doit faire l'objet d'un compte rendu établi par le médecin réalisateur de l'acte. Le contenu des informations dosimétriques devant figurer dans ce compte-rendu est défini par arrêté.

Télécharger l'arrêté du 22 septembre 2006 (pdf)