SharePoint
Aide
Une station expérimentale à Tournemire

1996 : Permettre les premières études géomécaniques


Après une première période de forages d’exploration et de caractérisations hydrogéologiques et hydrogéochimiques, deux galeries de 30 mètres de longueur chacune ont été creusées en 1996 de chaque côté du tunnel, perpendiculairement, à partir du PM 690 [1]. Ces premiers ouvrages visaient à étendre les zones d’expérimentation pour mener les caractérisations au-delà du tunnel, en particulier pour analyser le comportement de la roche argileuse sous l’effet le creusement de galeries, marquant ainsi le début des études géomécaniques.


Traverser une zone de failles

Ces galeries ont été creusées afin de traverser deux zones différentes : une zone fracturée avec présence de failles vers l’ouest (baptisée Galerie Ouest-1996) et une zone peu fracturée vers l’est (Galerie Est-1996). Ces deux galeries possèdent une section de type fer à cheval, similaire au tunnel, mais de taille plus réduite (3,7 mètres de hauteur en voûte et 4 mètres à la base). Elles ne possèdent pas de revêtement, à exception d’un radier béton pour la galerie Ouest-1996, ce qui permet de caractériser la roche hors effets d’un revêtement. Le soutènement est composé de cintres métalliques (de type TH25), avec un grillage en voûte. La méthode de creusement utilisée est de type attaque ponctuelle (à sec) [2]. Les galeries ont été instrumentées avec des sections de convergence [3], des capteurs de température et d’humidité et des extensomètres.

Du point de vue géomécanique, ces deux galeries ont permis de mettre en évidence l’existence d’une zone endommagée autour du tunnel (zone fracturée et/ou fissurée appelée EDZ pour Excavation Damaged Zone) et de caractériser le comportement de la roche en réponse au creusement, les failles et fractures d’origine tectonique ainsi que l’évolution de la perturbation de la roche argileuse au cours du temps sans revêtement (notamment l’ouverture des fissures en fonction des variations de l’humidité relative ambiante).

Par ailleurs, des études géophysiques, hydrogéologiques, géochimiques ont progressivement été réalisées à partir de ces galeries.

Localisation de la galerie Ouest-96 dans la station expérimentale 

Localisation de la galerie Ouest-96 dans la station expérimentale

 

Notes :

1- Point métrique, distance exprimée en mètres par rapport à un point d’origine, ici l’entrée Sud du Tunnel.
2- Le creusement a été réalisé avec une machine Alpine de puissance 50 kW en tête de creusement. Les travaux d’excavation ont été réalisés par la société Traçages Arédiens (ex-unité COGEMA).
3- Pièces ancrées sur les parois des galeries qui permettent de détecter une déformation.

En images


Cliquer sur l'image pour la voir en grand format 

Creusement de la galerie Ouest-96 (Traçages Arédiens)