SharePoint
Aide
Une station expérimentale à Tournemire

2008 : Etendre la zone d’expérimentation


L’évolution des programmes de recherche de l’IRSN dans la station expérimentale de Tournemire a donné lieu au creusement de nouvelles galeries en 2008 pour étudier la performance des ouvrages de scellement [1], la détection de failles, les zones fracturées par le creusement de galeries orientée comme le tunnel (et loin de son influence), les interactions entre le béton et l’argilite, et les transferts.


Approfondir l’impact des failles et améliorer le modèle géologique

Le creusement des galeries 2008 comprend une prolongation de la galerie Ouest-1996 de 100 mètres (total 130 mètres) afin de s’éloigner de l’influence du tunnel centenaire et deux galeries parallèles au tunnel, creusées à partir de la cote 110 mètres de cette galerie : une galerie de 50 mètres de long vers le sud (Galerie Sud-2008), et une galerie de 20 mètres de long vers le nord (Galerie Nord-2008).

Localisation de la Galerie Sud-2008 et Nord-2008 dans la station expérimentale 

Localisation de la Galerie Sud-2008 et Nord-2008 dans la station expérimentale

Les galeries ont été excavées à l’attaque ponctuelle [2]. Leur géométrie et leur soutènement sont similaires aux galeries creusées en 1996 : section de type fer à cheval (3,7 mètres de hauteur en voûte, 4 mètres de large à la base), soutènement avec cintres métalliques (de type TH25) et grillage en voûte. Seuls les radiers ont été bétonnés pour faciliter l’accès aux ouvrages, à l’exception des dernières dizaines de mètres des galeries Ouest et Nord.

Les galeries 2008 permettent de réaliser une analyse plus approfondie des failles et de la fracturation d’origine tectonique. La zone de faille, dite principale [3], est bien mise en évidence ainsi que d’autres zones de failles en cisaillement. La disposition de ces galeries permet ainsi une meilleure reconstruction du contexte structural (failles et fractures) de cette zone centrale et fournit une configuration intéressante pour tester les méthodes de détection géophysique et pour les études sur le rôle des failles dans le transfert des fluides.

Enfin, ces galeries sont utilisées pour analyser l’évolution de la zone fracturée et/ou fissurée (appelée EDZ pour Excavation Damaged Zone) suite au creusement et à l’excavation, sans revêtement. Elles accueillent enfin des expérimentations pour évaluer la performance des scellements.


Notes :

1- Ces ouvrages sont mis en place en fin de période d’exploitation pour refermer le stockage et assurer la sûreté à long terme.
2- Le creusement a été réalisé par la société EIFFAGE, avec une machine de 80 kW de puissance en tête.
3- Pour plus d’information : Station expérimentale de Tournemire – Failles et fractures.

En images

Cliquer sur l'image pour la voir en grand format 

Début du creusement des galeries 2008 (© Eiffage)

Cliquer sur l'image pour la voir en grand format 

Carrefour des galeries 2008

Plus d’information sur les recherches de l’IRSN

Connaitre la géologie de la roche-hôte Evaluer les transferts de radionucléides dans la roche