SharePoint
Aide
Prévoir le comportement mécanique de la roche

Des modifications induites par le creusement


Un stockage de déchets radioactifs en couche géologique profonde (à plus de 500 mètres de profondeur dans une couche argileuse pour l’installation Cigéo envisagée par l’Andra, à proximité de Bure en Meuse/Haute-Marne) impose de procéder à différentes excavations pour réaliser les descenderies, les puits, les galeries et les alvéoles de stockage. Cela modifie nécessairement, autour de ces ouvrages, le champ de contraintes au sein de la roche.

En fonction du comportement mécanique de la roche, une zone perturbée se développe, dans laquelle les propriétés de transport des radionucléides sont modifiées modérément, voire une zone endommagée (fracturée) dans laquelle les vitesses d’écoulement, donc le transport des radionucléides, peuvent être modifiées de façon significative.

Il est donc important de connaitre les contraintes in situ initiales, les propriétés mécaniques de la roche (résistance…), et son endommagement au fil du temps après excavation. Suivre la réponse du massif rocheux permet de mieux comprendre le comportement mécanique de la roche, et ainsi de mieux prédire son évolution dans les différentes conditions représentatives d’un stockage.

Même si les études réalisées à Tournemire ne peuvent pas être extrapolées en totalité au comportement de l’argilite de Bure, elles fournissent des analogies et des points de comparaison d’intérêt certain, et ont été utilisées pour les simulations d’ouvrages d’un stockage et l’expertise associée.

Publications scientifiques