SharePoint
Aide
Assurer le scellement final d’un stockage

Principes des scellements


En fin de période d’exploitation, les différentes galeries et liaisons entre la surface et le fond du stockage seront progressivement remblayées et les alvéoles de stockage scellées. Ces ouvrages de scellement doivent permettre de minimiser les transferts de solutés [1] (entrainés dans les fluides) et les possibles court-circuits hydrauliques.

Les scellements sont constitués d’un noyau en argile dite gonflante, enserré entre deux massifs d’appui (en béton ou en acier). Ces derniers assurent le confinement mécanique alors que le noyau d’argile, qui gonfle lors de son hydratation progressive, a pour fonction d’assurer l’imperméabilité en résorbant les vides.

L’IRSN mène des recherches en laboratoire [2] sur les propriétés de l’argile gonflante, et à la station expérimentale de Tournemire [3] sur les performances des scellements [4], en conditions réalistes.

Le principe d’un scellement -a) après mise en place ; -b) après saturation 

Légende : Le principe d’un scellement -a) après mise en place ; -b) après saturation.


Notes :

1- Substances, ici radioactives, dissoutes.
2- Pour plus d'informations : Laboratoire d’analyses et de moyens expérimentaux.
3- Pour plus d'informations : Une station expérimentale à Tournemire
4- Pour plus d'informations : Assurer le scellement final d’un stockage - Essais in situ.