SharePoint
Aide
Vérifier la sûreté des colis de déchets

Le bon confinement des radionucléides


Les colis de déchets radioactifs destinés à être stockés doivent assurer le confinement des matières radioactives selon deux modes complémentaires :

 un confinement de la radioactivité au moyen d’une enveloppe (une première enveloppe doublée, le cas échéant, par un complément de colisage) qui isole le déchet de son environnement immédiat, empêchant l’arrivée d’eau au contact des radioéléments et prévenant ainsi tout relâchement de radioactivité hors du colis, pendant une période donnée ;

 un contrôle des fuites radioactives au moyen d’une matrice de confinement des déchets radioactifs qui limite le relâchement de radioactivité en cas de perte partielle ou totale de l’enveloppe.

Plusieurs programmes de recherches sont destinés à vérifier si les différents colis [1] produits répondent à ces objectifs. Ce sont les producteurs de déchets nucléaires qui sont en premier lieu responsables de conduire l’ensemble des recherches, nécessitant généralement des moyens lourds (tels que des cellules blindées) que l’IRSN n’a pas vocation à développer par lui même.

Toutefois l’IRSN peut conduire certaines actions de recherche destinées notamment à évaluer l’influence de phénomènes susceptibles de générer des dégradations des propriétés de confinement des colis. L’IRSN a ainsi mené des recherches sur des sujets d’intérêt concernant la production d’hydrogène de radiolyse dans les enrobés bitumineux [2] et l’influence de la radiolyse de l’eau sur la corrosion des « coques » (provenant du traitement des gaines d’assemblages de combustibles).

D’autres programmes, menés notamment dans la Station expérimentale de Tournemire, apportent des éléments sur la corrosion des enveloppes métalliques dans le milieu de stockage et l’altération des matrices à base de ciment dans ce même milieu.

Par ailleurs, l’Institut suit de près la recherche effectuée dans ce domaine au niveau national et international. L’IRSN participe ainsi au conseil scientifique du projet fédérateur Needs (Nucléaire : énergie, environnement, déchets, société) lancé par le CNRS en 2012. L’IRSN contribue à cinq des sept programmes de Needs [4]. L’Institut est notamment partie prenante du projet Déchets sur le traitement et le conditionnement des déchets radioactifs.


Notes :

1- Pour plus d'informations : Assurer la sûreté de la gestion de tous les déchets radioactifs - Le colis de déchets : élément central du dispositif de gestion
2- Pour plus d'informations : Vérifier la sûreté des colis de déchets - L’inhibition de la production d’hydrogène de radiolyse dans les enrobés bitumineux
3- Pour plus d'informations : Vérifier la sûreté des colis de déchets - L’influence de l’eau sur la corrosion des gaines d’assemblage de combustibles
4- L’IRSN contribue aux programmes sur les systèmes nucléaires et scénarios ; le traitement et le conditionnement des déchets radioactifs ; le comportement à différentes échelles des matériaux pour le stockage ; l’impact des activités nucléaires sur l’environnement ; le nucléaire, les risques et la société.