1.4

Les unités de mesure de la radioactivité

Les risques dépendent de la dose reçue. Il faut donc mesurer précisément la radioactivité. On utilise 3 UNITÉS DE MESURE COMPLÉMENTAIRES : le gray, le becquerel et le sievert.

Le becquerel (Bq) : l’ACTIVITÉ d’une source

Le nombre de becquerels correspond au nombre de fois par seconde où la source émet un rayonnement. Plus le nombre de becquerels est grand, plus l’ACTIVITÉ de la source est grande.

le compteur geiger sert à mesurer la radioactivité
Le compteur Geiger sert à mesurer la radioactivité, le cadran donne la mesure et chaque désintégration enregistrée est convertie en son.
pommes tombant d’un arbre’
© La-fabrique-créative/Bruno Bourgeois
Dans ce dessin, l’ACTIVITÉ est symbolisée par le nombre de pommes qui tombent de l’arbre par seconde.

Le gray (Gy) : la DOSE REÇUE

Le gray est utilisé lorsqu’on veut mesurer l’énergie due à la quantité de rayonnement reçue. On parle alors de DOSE REÇUE.

le dosimètre mesure la dose radioactive
Le dosimètre est destiné à mesurer la dose radioactive ou l’équivalent de dose reçue par une personne exposée à un rayonnement radioactif.
pommes tombant sur le dormeur
© La-fabrique-créative/Bruno Bourgeois
Dans ce dessin, la DOSE REÇUE est symbolisée par le nombre de pommes qui atteignent vraiment le dormeur.

Le sievert (Sv) : la DOSE EFFICACE

Le sievert est la mesure de la dangerosité. Lorsqu’il s’agit spécifiquement du corps humain, les effets des différents rayonnements varient selon les organes ou tissus touchés. Certains sont plus sensibles que d’autres.

La dose en sievert reçue par un organe résulte d’un calcul qui prend en compte différents facteurs. Par exemple, on applique des facteurs de pondération différents selon les organes touchés.

pommes provocant une bosse
© La-fabrique-créative/Bruno Bourgeois
Dans ce dessin, la DOSE EFFICACE REÇUE est la taille et le nombre de bosses causées par la chute des pommes.

Quelques chiffres

  • 0,03 millisievert : un vol Paris/New-York, dose due aux rayonnements naturels cosmiques en haute atmosphère.
  • 0,7 millisievert : une radio des poumons.
  • 3 millisieverts : un an d’exposition à la radioactivité naturelle en France.
  • 10 millisieverts : un scanner.
  • 100 millisieverts : Valeur au-delà de laquelle l’augmentation des risques de cancer a été mesurée.
  • Au-delà de 1 sievert (mille millisieverts) reçu en peu de temps, les rayonnements peuvent causer des troubles et des dysfonctionnements avérés, voire entraîner la mort à court ou moyen terme.
agouti
Avec la radioactivité, tout est une question de dose et de quantité. Je mesure 10 becquerels dans cette noix de cajou !

CALCULEZ LA DOSE REÇUE POUR VOTRE PROCHAIN VOL EN AVION !

http://www.sievert-system.org/
menu