1.7

Fabriquer la radioactivité

L’homme a compris le PHÉNOMÈNE naturel de la radioactivité. Cela lui a permis de créer d’autres éléments radioactifs et de les utiliser dans de nombreuses applications.

Naturelle ou artificielle ?

Des éléments radioactifs comme l’uranium ou le potassium sont présents naturellement dans notre environnement, car ils ont une longue durée de vie. Les autres éléments à durée de vie plus courte, qui étaient présents à l’origine de l’univers, ont disparu depuis. On sait cependant aujourd’hui fabriquer ces éléments et en créer d’autres plus ou moins éphémères pour des besoins énergétiques, militaires, médicaux et scientifiques. C’est la radioactivité artificielle.

centrale nucleaire
ÉLECTRONUCLÉAIRE
© MEDDE - Arnaud Bouissou
gammagraphe
INDUSTRIE
© ASN/T. Prat
boite à gant
RECHERCHE
© L. Zylberman/Graphix-Images
appareil dans service medecine nucleaire
MEDECINE
©NOAK/leBarFloreal
sous marin nucleaire
MILITAIRE
© PM MAUPIL

Les débuts de la radioactivité artificielle

Dans les premiers jours de l’année 1934, Frédéric et Irène Joliot-Curie annonçaient dans une note à l’Académie des sciences qu’ils avaient fabriqué un atome radioactif qui n’existait pas dans la nature. En bombardant une feuille d’aluminium avec une source de rayons alpha, ils observent en effet l’apparition d’un élément inconnu. Cet élément s’avérera être un isotope du phosphore, le phosphore 30.

fabrication de produits radioactifs pour les hopitaux
source de poloniums
« J’irradie cette cible avec des rayons alpha provenant de ma source de polonium ; vous pouvez entendre le compteur Geiger cliqueter […] J’enlève la source : le cliquetis devrait s’arrêter… mais le bruit continue… » Frédéric Joliot
Agouti interviewe sa cacahuette
Naturelle ou artificielle : Des éléments radioactifs comme l’uranium ou le potassium sont présents naturellement dans notre environnement depuis le début de l’univers, car ils ont une longue durée de vie. Les autres éléments à durée de vie plus courte, qui étaient aussi présents à l’origine de l’univers, ont disparu depuis. On sait cependant aujourd’hui fabriquer ces éléments et en créer d’autres plus ou moins éphémères pour des besoins énergétiques, militaires, médicaux et scientifiques. C’est la radioactivité artificielle.
menu