6.7

De l’environnement à l’assiette

Il existe des TRANSFERTS de radioéléments entre l’air, l’eau, les sols et les organismes vivants qu’ils soient naturels ou artificiels. L’homme est donc toujours et en tous lieux exposé aux rayonnements par IRRADIATION, INHALATION ET INGESTION. La radioactivité artificielle augmente son exposition, surtout en cas d’accident.

LES TRANSFERTS RADIOACTIFS DANS L’ENVIRONNEMENT ET LEURS EFFETS SUR L’HOMME

Les transferts

Les doses alimentaires en cas d’accident

Les éléments radioactifs artificiels sont assimilés différemment par le corps, selon leur nature. Par exemple, le césium 134 ou 137 va se fixer notamment dans les muscles, comme le potassium ; l’iode 131 va se fixer principalement dans la thyroïde ; le strontium 90 dans les os.

Un tableau de conversion permet de calculer les doses reçues lors d’un accident, par inhalation ou par ingestion d’aliments contaminés.

agouti
Et dire que ce césium 137 a une demi-vie de 30 ans !
menu