content

Quels sont les risques effectifs liés aux centrales en France ?


Il est évident que toutes les dispositions techniques sont prises pour éviter un accident (qui serait dangereux et coûteux). La façon dont fonctionnent les centrales françaises interdit l'emballement de la réaction de fission et l'explosion du réacteur.

Par contre, le circuit d'eau du réacteur peut se rompre et, malgré l'enceinte de confinement, l'eau légèrement chargée en éléments radioactifs pourrait alors se répandre dans l'atmosphère (sous forme de vapeur) ou dans les rivières alentour. Dans les cas les plus graves, le combustible pourrait fondre et libérer dans l'environnement des produits très radioactifs.

Une panne électrique peut survenir qui paralyse le réacteur et ses systèmes de sécurité. Les circuits électriques sont donc multiples et indépendants. Les séismes, les attentats ou les chutes d'avions sont des événements peu probables qui sont pris en compte dans la conception de la centrale et pendant son exploitation.

Il faut noter qu'en France, il n'y a jamais eu d'accident grave sur les centrales nucléaires ayant des conséquences radiologiques sur les populations environnantes. De gros efforts sont faits par l'exploitant (EDF) pour toujours améliorer la sûreté et la fiabilité des réacteurs. Mais il ne faut pas oublier que le risque zéro n'existe pas.