SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Proposition de thèse 2020

Impact du changement climatique sur les événements extrêmes météorologiques en métropole

Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

Thématiques : Terre, univers, espace ; Ecologie, environnement

Lieu de thèse : Bureau d'expertise en hydrogéologie et sur les risques d'inondation, météorologiques et géotechniques (BEHRIG) - Fontenay-aux-Roses (92)

Date de début : octobre 2020

 

 

Compétence recherchées

 

  • Masters en mathématiques appliquées ou climatologie
  • Age limite : 26 ans sauf dérogation.


Sujet de thèse


La caractérisation des niveaux d’aléa météorologiques (température, pluie, vent), retenus pour la construction et vérification des installations nucléaires, repose essentiellement sur la théorie des valeurs extrêmes appliquée à une variable caractéristique de l’aléa étudié. Des séries d’observations locales, extraite à des stations représentatives des sites d’intérêt sont souvent utilisées. La physique des phénomènes et les effets combinés des paramètres météorologiques à l’origine de ces événements extrêmes ne sont pas considérés en tant que tels. L’utilisation des outils de modélisation disponibles à fine échelle devrait permettre de combler le manque d’information lié aux observations, d’avoir une plus grande représentativité spatiale et de prendre en compte la physique des phénomènes. Ainsi, des méthodologies alternatives telles que la classification par régime de temps par exemple pourraient être retenue afin d’identifier les combinaisons d’aléas plausibles pour chaque régime de temps. L’utilisation des modèles pourra également être retenue pour identifier les pires combinaisons physiques possibles en perturbant les paramètres d’entrées et en faisant des rejeux de simulations.


Ainsi, la thèse pourrait avoir pour objectif général d’offrir une vision plus exhaustive des phénomènes météorologiques qui pourraient générer des événements extrêmes et chercherait à définir les pires situations météorologiques plausibles en métropole, en intégrant la problématique de cumul des aléas. Enfin dans le contexte climatique actuel, la thèse se penchera sur la probabilité de ces situations extrêmes en climat passé, présent et futur, les tendances identifiées par les modèles seront étudiés. La première partie de la thèse pourrait se déroulera à Météo France à Toulouse, pendant cette période le doctorant se familiarisera avec les outils, modèles et données de Météo France. La seconde partie aurait lieu à l’IRSN Fontenay aux roses. Cette période permettra au doctorant de s’approprier des besoins de l’IRSN afin d’orienter son programme de recherche dans le but de répondre au mieux aux besoins de l’IRSN.



Laboratoire IRSN impliqué

Transmettre CV et lettre de motivation à


Nathalie BERTRAND

Tél : 01 58 35 73 79