SharePoint
Aide
IRSN, Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire

Search our site :

ok

Contact us :

ok
En Fr

Enhancing Nuclear Safety


Research

Publications

Le Césium dans l'environnement - CHAPITRE 6 : MILIEU FORESTIER

Ph. Calmon Le Césium, de l'environnement à l'homme, EDP Sciences, Les Ulis (France). collection IPSN Chapitre 6/Milieu forestier- p.93/109.

Document type > *Book/Contribution to book (paper or CD-Rom)

Keywords > caesium

Research Unit > IRSN/DEI/SECRE/LME

Authors > CALMON Philippe

Publication Date > 01/11/2000

Summary

Les forêts sont les écosystèmes naturels parmi les plus radiosensibles. Cette caractéristique étudiée en laboratoire a été confirmée par les observations faites à la suite des accidents survenus à l'usine de retraitement de Khyshtym, dans l'Oural (1957) et à la centrale nucléaire de Tchernobyl (1986), en Ukraine, qui ont entraîné une contamination importante et une irradiation sévère de l'environnement proche des sites accidentés. Dans ces deux cas, les forêts ont été les seuls écosystèmes ayant montré des cas de mortalité et de mutation en nombre important. Lors de ces deux graves accidents, le 90Sr et le 137Cs ont été les radionucléides qui ont contribué le plus à la contamination des forêts, l'exposition externe des forêts étant principalement due aux radionucléides à vie courte (Alexakhin et al., 1994). Les forêts sont des filtres très efficaces des aérosols atmosphériques. Le césium fixé sur ces aérosols se dépose sur la partie aérienne des arbres et des arbustes (feuilles, branches et tronc) et sur l'horizon organique (litière, mousses et lichens) (Schell et al., 1996). Les particules de césium, une fois déposées sur les végétaux, pénètrent dans l'ensemble du végétal. À cause du contenu élevé en matières organiques, de la faible fraction d'argile et de la faible capacité d'échange de la plupart des sols de forêt, le césium semble avoir une plus grande biodisponibilité dans les sols de forêts que dans les sols agricoles. Présent dans un écosystème forestier, il entre dans la chaîne alimentaire animale et humaine par la consommation des champignons, des baies et du gibier (Block et Pimpl, 1990). Le césium fixé dans le sol, les transferts racinaires entraînent la contamination des plantes qui poussent sur ce sol. Ce chapitre décrit le comportement du césium dans le milieu forestier ; en particulier, les processus d'accumulation, l'évolution des transferts, les actions palliatives à une contamination par le césium et l'impact radiologique sur les populations.

Close

Send to a friend

The information you provide in this page are single use only and will not be saved.
* Required fields

Recipient's email:*  

Sign with your name:* 

Type your email address:*   

Add a message :

Do you want to receive a copy of this email?

Send

Cancel

Close

WP_IMPRIMER_TITLE

WP_IMPRIMER_MESSAGE

Back

Ok