SharePoint
Aide
IRSN, Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire

Search our site :

ok

Contact us :

ok
En Fr

Enhancing Nuclear Safety


Research

Publications

Les réexamens de la sûreté des installations nucléaires : Conclusions des réexamens de sûreté des tranches de 900 Mwe. Le réexamen de sûreté des laboratoires et usines nucléaires. Application au Laboratoire d'Examen des Combustibles Actifs

D. Dousson, M. Guillard, T. Charles, Revue Contrôle n° 147 juillet 2002, Rapport IRSN-DES/534

Summary

Plus de dix ans après leur lancement, les réexamens de sûreté des réacteurs 900 MWe ont été conclus en 2002 par un bilan de l'ensemble des études et des améliorations réalisées sur ces réacteurs en termes de niveau de sûreté obtenu. D'une manière générale, ce gain est considéré comme important par l'Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire. En effet, les études réalisées à cette occasion ont permis d'une part, de conforter la plupart des conclusions des études de sûreté initiale, d'autre part de mettre en évidence des points à améliorer, qui pour certains d'entre eux se sont traduits par des modifications en cours d'intégration sur ces réacteurs. Compte tenu des conclusions de l'ensemble des études et contrôles réalisés, la poursuite de l'exploitation des réacteurs de 900MWe jusqu'aux troisièmes visites décennales a été jugée acceptable pour la sûreté. Le réexamen de sûreté des laboratoires et usines nucléaires. Application au LECA. En première partie, la démarche de l'IRSN en matière de réévaluation de sûreté est présentée, au cours de laquelle sont pris en compte l'évolution des techniques et des pratiques, le contexte sociologique et les modifications apportées dans l'installation visée. L'objectif est d'identifier les écarts aux pratiques en vigueur et d'évaluer leur acceptabilité moyennant les dispositions compensatoires proposées par l'exploitant. L'évaluation tient compte du retour d'expérience de l'exploitation et du contexte d'exploitation futur. Les enjeux sont d'autant plus forts pour l'exploitant que la conception de l'installation est ancienne. Ainsi, les renforcements de génie civil nécessaires pour améliorer le comportement au séisme peuvent conduire l'exploitant à décider d'arrêter l'installation à plus ou moins court terme. En deuxième partie, une application de la démarche de l'IRSN est donnée, avec la réévaluation de sûreté d'un laboratoire nucléaire exploité par le CEA depuis le début des années 60, montrant bien les difficultés particulières rencontrées pour l'évaluation du comportement sismique de bâtiments anciens et de l'adéquation des renforcements envisagés.

Close

Send to a friend

The information you provide in this page are single use only and will not be saved.
* Required fields

Recipient's email:*  

Sign with your name:* 

Type your email address:*   

Add a message :

Do you want to receive a copy of this email?

Send

Cancel

Close

WP_IMPRIMER_TITLE

WP_IMPRIMER_MESSAGE

Back

Ok