SharePoint
Aide

Toutes les actualités

Contamination au tritium : premiers résultats des investigations environnementales et sanitaires menées par l’IRSN sur le site de l’entreprise 2M Process à Saint-Maur-des-Fossés

 10/11/2010

Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

 

 

A la demande de l’ASN, l’IRSN est intervenu à plusieurs reprises, depuis le 4 novembre 2010, sur le site de l’entreprise 2M Process, à Saint-Maur (94), suite à la découverte par le CEA, lors d’un contrôle de routine, d’une contamination anormale par du tritium chez un salarié de cette entreprise, prestataire du CEA de Valduc.

 

Cette contamination résulte de la présence, dans les locaux de l’entreprise, d’un dispositif expérimental comportant un tamis moléculaire provenant du site de Valduc et qui jusqu’alors était supposé, à tort, ne pas contenir de tritium.

 

Le tritium est un radionucléide de période radioactive 12 ans, très faiblement radiotoxique. Présent naturellement en permanence à l’état de trace dans l’environnement, il est produit artificiellement dans les réacteurs nucléaires. C’est un isotope de l’hydrogène. Comme ce dernier, il est donc extrêmement volatil. Il a aussi la faculté de se substituer aux atomes d’hydrogène stable entrant dans la composition de l’eau (eau liquide ou vapeur d’eau). De ce fait, il est facilement absorbé par les organismes vivants. En particulier sa présence dans les feuilles de végétaux, facilitée par la respiration foliaire et par la photosynthèse, constitue une signature quantifiable d’une contamination environnementale par du tritium.

 

Chez l’homme, le tritium absorbé se répartit dans l’ensemble des organes et tissus. Il s’élimine rapidement (la moitié en dix jours), notamment par la voie urinaire. La mesure du tritium présent dans les urines permet donc d’estimer les niveaux de dose résultant de l’exposition au tritium.

 

Au cours de ses interventions, l’IRSN a effectué :

  • des prélèvements à l’intérieur des locaux de l’entreprise ;
  • des prélèvements à l’extérieur de ces locaux, dans les locaux adjacents et dans la cour donnant accès à l’entreprise ;
  • des prélèvements d’urine des salariés de l’entreprise 2M Process ainsi que, à leur demande, de certains occupants des habitations riveraines de cette cour.

 

Une synthèse des résultats obtenus entre le 4 et le 9 novembre 2010 est présentée dans la note d’information disponible ci-dessous.


 Télécharger la note d’information de l'IRSN « Synthèse des premiers résultats des investigations environnementales et sanitaires menées par l’IRSN sur le site de l’entreprise 2M Process à Saint-Maur- des-fossés (94) » (document pdf)

 

 

En direct sur twitter
17/12/2014 - 14:37 @suretenucleaire Zones contrôlées: La radioprotection dans les installations nucléaires http://t.co/DDCRM1AGgc
17/12/2014 - 11:56 @radioprotection Prévention des risques radiologiques: la Dir. Gen. du Travail renouvelle sa convention avec l’IRSN http://t.co/01k3MOKZ3P cc @Minist_Travail
16/12/2014 - 15:54 @suretenucleaire Avis de l’IRSN sur la réévaluation du comportement sismique des réacteurs Éole et Minerve du CEA/Cadarache http://t.co/y9PdfyLghf
S'abonner aux flux Twitter de l’IRSN
Base de connaissances