SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

Toutes les actualités

Élévation modérée de la radioactivité dans l’air en France fin septembre 2011

 20/10/2011

Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

 

Dans le cadre de la surveillance régulière de la radioactivité de l’environnement de ses sites nucléaires, EDF a observé une élévation modérée mais inhabituelle de la radioactivité dans l’air, imputable aux radionucléides émetteurs bêta sur des prélèvements d’aérosols réalisés à partir du 25 septembre 2011 (activité volumique dépassant 2 mBq/m3).

Informé de cette situation le 4 octobre, l’IRSN a recherché, à l’aide de ses propres dispositifs de surveillance, quelle était l’origine de cette élévation d’activité dans l’air, en réalisant des mesures par spectrométrie gamma sur des prélèvements d’aérosols collectés par son réseau de surveillance radiologique OPERA-Air (dont certaines stations sont situées à proximité des centrales nucléaires d’EDF) et en analysant les signaux enregistrés par les sondes de mesure de rayonnement gamma ambiant de son réseau Téléray.

Les résultats de mesure obtenus par l’IRSN indiquent d’une part que les activités des radionucléides émetteurs gamma artificiels se situaient à des niveaux habituels (la plupart du temps en dessous des limites de détection des appareils de mesures utilisés) et d’autre part que les activités en plomb 210 (descendant radioactif du radon d’origine naturelle) étaient 5 à 7 fois supérieures aux valeurs habituelles. 

L’IRSN a également enregistré à partir de la même date une allure atypique des signaux de certaines sondes du réseau Téléray, caractérisée par des variations faibles (de l’ordre de 10 à 20 nSv/h) quotidiennes entre les valeurs diurnes et nocturnes du débit de dose gamma ambiant. Les augmentations nocturnes observées lors de la dernière semaine de septembre pourraient être attribuées à l’augmentation des activités des descendants du radon émetteurs gamma à vies courtes (plomb 214 et bismuth 214), en raison des conditions météorologiques particulières qui ont prévalu jusqu’au 3 octobre (inversion de température en basse couche en période nocturne). 

Des élévations de l’activité bêta globale dans les aérosols en France avaient déjà été observées par le passé, en particulier début février 2006. Le phénomène avait également été attribué aux mauvaises conditions de dispersion dans les basses couches de l’atmosphère.

Télécharger la note d'information  de l'IRSN : "Élévation modérée de la radioactivité dans l’air, imputable aux radionucléides émetteurs bêta, en France fin septembre 2011"

En direct sur twitter
17/02/2018 - 13:00 @radioprotection A lire dans le magazine Repères n°36: Surveillance #radiologique, le contrôle de la pollution des eaux de surface… https://t.co/hCGWkmfJ05
16/02/2018 - 18:00 @suretenucleaire Thèses 2018 : Venez faire avancer la #sûreté #nucléaire au sein de l'IRSN https://t.co/lYbrbVpqyW https://t.co/0w3jJ44772
15/02/2018 - 19:50 @IRSNFrance #CVR Thierry Charles Dga @IRSNFrance la sûreté évolue en permanence au regard du retour d’expérience et de l’état d… https://t.co/bq3UVKjaBC
S'abonner aux flux Twitter de l’IRSN
Base de connaissances