SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

Toutes les actualités

Expertise des conséquences de l’anomalie de fabrication du couvercle et du fond de la cuve du réacteur EPR

 28/06/2017

Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

 

 

Mise à jour du 12 juillet 2017
Le 5 juillet 2017, l’ANCCLI, la CLI de Flamanville, l’ASN et l’IRSN ont organisé une réunion de dialogue technique et pluraliste sur l’anomalie de la cuve de l’EPR.
En savoir plus.

 

De leur instruction commune du dossier transmis par Areva NP, l’IRSN et la Direction des équipements sous pression nucléaires (DEP) de l’ASN concluent que, si l’aptitude au service du couvercle et du fond de la cuve du réacteur EPR de Flamanville est démontrée, des dispositions de suivi en service doivent être mises en œuvre. A ce stade, la faisabilité de ces contrôles apparaît acquise pour le fond de la cuve, il n’en est pas de même pour le couvercle.

 

Fin 2014, Areva NP a découvert une anomalie de fabrication de l’acier du couvercle et du fond de la cuve du réacteur EPR de Flamanville. Cette anomalie remet en cause certaines caractéristiques mécaniques de l’acier de ces composants, notamment sa ténacité, c’est-à-dire sa capacité à résister à l’amorçage d’une fissure en cas de défaut préexistant.

 

En 2015, Areva NP a proposé une démarche de justification pour démontrer la suffisance de la ténacité de l’acier du couvercle et du fond de la cuve. Cette démarche a fait l’objet d’une instruction conjointe de l’IRSN et de la Direction des équipements sous pression nucléaires (DEP) de l’ASN, et d’un examen par le Groupe permanent d’experts pour les équipements sous pressions nucléaires (GP ESPN) le 30 septembre 2015. L’ASN a ensuite pris position et considéré acceptable, dans son principe, la démarche de justification proposée par Areva NP.

 

Fin 2016, Areva NP a transmis le dossier d’analyse des conséquences de l’anomalie du couvercle et du fond de la cuve du réacteur EPR. Areva NP conclut à l’aptitude au service des deux composants.

 

Ce dossier a fait l’objet d’une analyse conjointe ASN DEP – IRSN, dont les conclusions ont été présentées les 26 et 27 juin 2017 au GP ESPN. De leur instruction, l’ASN DEP et l’IRSN concluent que, si Areva NP a démontré l’aptitude au service du couvercle et du fond de la cuve du réacteur EPR de Flamanville, des dispositions de suivi en service doivent être mises en œuvre pour contrôler périodiquement ces équipements durant le fonctionnement de l’installation (durée de fonctionnement prévue de 60 ans).

 

A ce stade, la faisabilité de ces contrôles apparaît acquise pour le fond de la cuve. Il n’en est pas de même pour le couvercle : à défaut de pouvoir les réaliser, l’ASN DEP et l’IRSN considèrent que le remplacement de ce couvercle devrait être réalisé à l’horizon de quelques années.

 

 

 En savoir plus sur l’expertise des conséquences de l’anomalie :

 

 

 

 En savoir plus sur l’analyse de la démarche de justification :

 

 

 

 Dialogue technique avec les acteurs de la société : Dialogue technique pluraliste relatif à l’anomalie de fabrication de la cuve EPR de Flamanville 3


 

Avis et rapports
Avis aux autorités 17/07/2017 Nouveaux avis de l'IRSN de Juin 2017
Avis aux autorités 04/07/2017 Avis de l'IRSN à l'ASN de Juin 2017
Consulter tous les avis et rapports
En direct sur twitter
23/07/2017 - 19:00 @radioprotection N'oubliez pas de vous inscrire pour le Congrès ICRP-ERPW 2017 qui se tient du 10 au 12 octobre 2017 à Paris =>… https://t.co/sC3lYKv620
19/07/2017 - 16:16 @suretenucleaire RT @IRSNFrance: @ASN et @IRSNFrance publient un guide sur la conception des réacteurs à eau sous pression https://t.co/ZrvnZEBfZN
19/07/2017 - 14:08 @IRSNFrance @ASN et @IRSNFrance publient un guide sur la conception des réacteurs à eau sous pression https://t.co/ZrvnZEBfZN
S'abonner aux flux Twitter de l’IRSN
Base de connaissances