SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

Toutes les actualités

Conclusions de l’expertise de l’IRSN sur le dossier d’options de sûreté du projet Cigéo

 04/07/2017

Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

 

 

​Les 18 et 19 mai 2017, l’IRSN a présenté au Groupe permanent d’experts pour les déchets et au Groupe permanent d’experts pour les laboratoires et les usines, son évaluation du dossier d’Options de Sûreté du projet Cigéo relatif au stockage de déchets radioactifs de haute activité et de moyenne activité à vie longue en formation géologique profonde, transmis par l’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs.

 

En développement depuis plus de 20 ans, le projet « Cigéo » relatif au stockage de déchets radioactifs de haute activité (HA) et de moyenne activité à vie longue (MAVL) en formation géologique profonde arrive dans une phase sensible puisque l’Andra prévoit de déposer la demande d’autorisation de création de l’installation nucléaire (DAC) à l'horizon de la fin de l’année 2018. Le Dossier d’options de sûreté (DOS) de Cigéo, que l’IRSN vient d’analyser, marque la dernière étape de consolidation de la conception du stockage et des exigences de sûreté associées avant la DAC. L’examen de ce dossier par l’IRSN, effectué à la demande de l’ASN, a eu pour principal objectif d’évaluer l’état de maturité du projet afin de juger de la pertinence des options retenues, du point de vue de la sûreté et de la radioprotection, et d’identifier si des modifications majeures de conception devaient être apportées.

 

L’IRSN a présenté ses conclusions au Groupe permanent d’experts pour les déchets (GPD) et au Groupe permanent d’experts pour les laboratoires et les usines (GPU), les 18 et 19 mai 2017.

 

 

Conclusions de l’expertise réalisée par l’IRSN

  

L’IRSN estime que le projet a atteint, dans l’ensemble, une maturité technique satisfaisante au stade d’un dossier d’option de sûreté et souligne les efforts substantiels de conception et d’acquisition de connaissances réalisés par l’Andra en vue d’établir la démonstration de sûreté de l’installation.

 

Néanmoins, l’Institut a relevé quatre points qui sont susceptibles d’entraîner des modifications de conception du stockage, il s’agit :

  • de l’optimisation de l’architecture de sorte à ce que les infrastructures du stockage et les puits ne constituent pas une voie préférentielle de transfert des radionucléides vers l’environnement ;
  • des moyens de surveillance des risques lors de l’exploitation ;
  • de la possibilité d’intervenir pour gérer des situations susceptibles d’entraîner une contamination des infrastructures ;
  • des conséquences d’un incendie dans un alvéole de stockage de colis d’enrobés bitumineux.

 

L’IRSN estime que ce dernier point est le plus sensible dans la mesure où le concept retenu par l’Andra, à ce stade, pour le stockage de ces déchets ne présente pas les garanties de sûreté suffisantes. Le nombre de colis d’enrobés bitumineux concernés est d’un peu plus de 40 000 (soit environ 18 % du nombre total des colis destinés à être stockés dans l’installation Cigéo) et présentent un risque d’emballement thermique si leur température augmente, notamment lors d’un incendie.

 

En conséquence, il est nécessaire pour l’ANDRA, en relation avec les propriétaires des déchets (CEA, AREVA), d’étudier la possibilité d’un prétraitement destiné à neutraliser la réactivité thermique des enrobés ou, à défaut de revoir significativement les concepts afin d’éliminer la possibilité qu’un incendie puisse se propager dans l’alvéole de stockage.

 

À cet égard, les travaux que devraient conduire l’ANDRA sur ces sujets pourraient avoir un impact sur le contour de la DAC ou les délais associés.

 

 

Implication de la société civile dans le processus d’expertise du dossier Cigéo

  

Dans le cadre de son processus d’évaluation du dossier de l’ANDRA, l’IRSN a pris l’initiative d’associer, et ce pour la première fois, des représentants de la société civile (membres de l’ANCCLI, du Clis de Bure, de la Conférence de citoyens du débat public de 2013 sur Cigéo et d’experts non institutionnels) dès l’amont de l’examen du DOS.

 

Cette ouverture enclenchée au démarrage de l’instruction (sous la forme d’un groupe d’échange) a permis de recueillir les questionnements des participants en vue d’y répondre dès le rapport d’évaluation, selon une déclinaison innovante du principe de participation. Une réunion du groupe d’échange est programmée afin de restituer l’avis de l’IRSN et les suites données aux questions soulevées. L’IRSN organisera d’ici à la fin de l’année un séminaire pour tirer les enseignements de ce nouveau mode d’échange entre experts et société civile.

 

 

Télécharger les documents

 

Avis IRSN 2017-00190 du 15 juin 2017 « Avis relatif au dossier Projet Cigéo – Dossier d’Options de Sûreté » (PDF)

 

Rapport IRSN 2017-00013 « Projet de stockage Cigéo – Examen du Dossier d’Options de Sûreté » :

 

Plus d’informations sur la gestion des déchets radioactifs dans notre site dédié : www.irsn.fr/dechets 

Avis et rapports
Avis aux autorités 18/12/2017 Nouveaux avis de l'IRSN de Novembre 2017
Avis aux autorités 01/12/2017 Avis de l'IRSN à l'ASN de Novembre 2017
Consulter tous les avis et rapports
En direct sur twitter
18/12/2017 - 16:07 @IRSNFrance Les derniers avis de @IRSNFrance pour @ASN sont ici : https://t.co/icA5E8QKuL
18/12/2017 - 15:04 @IRSNFrance Exposition professionnelle des travailleurs du #nucléaire aux rayonnements ionisants : @IRSNFrance fait le bilan du… https://t.co/qgRnkzbNxZ
14/12/2017 - 11:30 @IRSNFrance RT @anccli: Séminaire sur instruction Dossier Option Sûreté du projet Cigéo : bcq de questions sur aspects sanitaires, faibles doses... Ça…
S'abonner aux flux Twitter de l’IRSN
Base de connaissances