SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

Toutes les actualités

L’IRSN propose de renforcer la démarche d’optimisation de l'exposition des patients

 22/10/2010

Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

 

 

Bilan à la veille du renouvellement des valeurs de référence nationales pour les examens en radiologie, scanographie et médecine nucléaire : L’IRSN considère qu’une optimisation accrue de l’exposition des patients est possible, en accompagnant les professionnels de santé pour une meilleure prise en compte des références nationales (les NRD), et en fixant des références nationales plus ambitieuses ou mieux ajustées.

 

Les niveaux de référence diagnostiques (NRD) : une démarche nationale d’optimisation


Lors des examens diagnostiques en radiologie, scanographie et médecine nucléaire, les patients sont exposés à de faibles niveaux de rayonnements ionisants, variables en fonction des méthodes mises en œuvre, des objectifs de l’examen et des caractéristiques physiologiques du patient. Bien que faibles, ces niveaux d’exposition doivent être fixés – en application des principes de radioprotection transcrits dans la réglementation – aussi bas que raisonnablement possible, sans remettre en cause la capacité à effectuer le diagnostic : c’est la traduction du principe d’optimisation.


Afin de guider les professionnels de santé dans cette voie, la réglementation a mis en place, par l’arrêté du 12 février 2004,  un système fixant, pour des actes de diagnostic représentatifs, des niveaux de référence nationaux : les NRD (niveaux de référence diagnostiques). Les professionnels de santé sont en devoir : d’évaluer leur propre pratique, de la comparer à ces références, d’engager des actions correctrices lorsque les évaluations dépassent les NRD et enfin de les enregistrer au niveau national. Un cercle vertueux d’optimisation peut ainsi se mettre en place, en faisant évoluer les NRD au vu de l’amélioration générale des pratiques.

 

Un point à la veille de l’actualisation des références nationales


L’IRSN tire un bilan des données transmises par les professionnels de santé pour la période 2007-2008, le second depuis la mise en place de l’arrêté du 12 février 2004 après celui publié pour la période 2004-2006. L’annexe de cet arrêté contient la liste des actes à évaluer, et les niveaux de référence correspondants : les pouvoirs publics ont indiqué leur volonté de les actualiser en cette fin d’année 2010.


Bien qu’en progrès, le taux de déclaration/enregistrement des établissements de radiologie et de scanographie est encore largement perfectible, ce qui est dommageable puisque les établissements qui restent en marge ne confrontent pas leurs pratiques aux références nationales. Afin d’encourager cette démarche, l’IRSN développe une application facilitant, pour les professionnels de santé, l’enregistrement via Internet de leurs évaluations et la comparaison en temps réel avec les références nationales ; elle sera accessible à partir des sites http://www.irsn.fr/fr/professionnels_sante et http://nrd.irsn.fr/.  


Au-delà de cet accompagnement pour une meilleure mise en pratique de la réglementation, l’IRSN identifie le besoin et la possibilité de faire progresser l’optimisation de l’exposition des patients en ajustant les NRD selon les modalités suivantes :

 

  • Faire évoluer la liste des actes à considérer pour se conformer à l’évolution des pratiques et des techniques actuelles et mettre en place des valeurs de NRD plus ambitieuses, et donc plus basses que celles en vigueur, pour un grand nombre d’entre eux (cf. rapport) ;

 

  • Pour le cas particulier de la mammographie, faire transmettre les données dosimétriques relevées par les organismes agréés en application des décisions de l’AFSSAPS, afin d’enrichir les enregistrements de NRD ;

 

  • Dans le cas particulier des examens pédiatriques, améliorer les pratiques et le recueil des données en fixant des NRD par classes de poids et non plus par classes d’âge.

 


Enfin, l’IRSN souligne que la diffusion des meilleures pratiques en termes d’optimisation de l’exposition des patients nécessite, au-delà de la prise en compte des ces recommandations, une sensibilisation permanente et de la formation auprès des professionnels de santé qui mettent en œuvre au quotidien les actes diagnostiques.

 

 

 Télécharger le rapport de l'IRSN « Analyse des données relatives à la mise à jour des niveaux de référence diagnostiques en radiologie et en médecine nucléaire - Bilan 2007-2008 » (document pdf)

Avis et rapports
Avis aux autorités 16/10/2017 Nouveaux avis de l'IRSN de Septembre 2017
Avis aux autorités 02/10/2017 Avis de l'IRSN à l'ASN de Septembre 2017
Consulter tous les avis et rapports
En direct sur twitter
18/10/2017 - 11:31 @IRSNFrance #Radon, changeons d’air ! Claire Gréau, experte IRSN, et Mme Berton échangent sur travaux de remédiation @neosfair… https://t.co/jBhfuoyYOi
18/10/2017 - 11:23 @IRSNFrance RT @neosfair: Ce 18/10, animation d'un atelier sur le #radon. L'occasion de présenter les résultats obtenus dans une maison que nous avons…
18/10/2017 - 06:01 @suretenucleaire Jusqu'au 22 oct., inscrivez-vous ! EUROSAFE, le rendez-vous des organismes de sûreté nucléaire européens, à Paris.… https://t.co/ZuzmjSgLL4
S'abonner aux flux Twitter de l’IRSN
Base de connaissances