SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

Toutes les actualités

L'IRSN partenaire du projet de recherche européen MEDIRAD pour améliorer la radioprotection des patients et des professionnels de la santé

 06/11/2017

Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

 

Des scientifiques, physiciens et cliniciens spécialisés dans les applications médicales des rayonnements ionisants réunis autour d’un nouveau projet financé par la Commission Européenne dans le but d’améliorer la radioprotection des patients et des professionnels de la santé.

 

Lancé en juin 2017, le projet MEDIRAD, d'une durée de quatre ans, est coordonné par l'Institut européen de recherche en imagerie biomédicale (EIBIR, Autriche) et s’articule autour d’un consortium de 33 partenaires représentant 14 pays européens. « La force de MEDIRAD est son approche multidisciplinaire unique impliquant des groupes de recherche en radiologie, médecine nucléaire, radiothérapie, dosimétrie, épidémiologie, biologie, bio-informatique, modélisation, radioprotection et santé publique », explique Elisabeth Cardis d'ISGlobal (Espagne), coordinatrice scientifique du projet.

 

L'utilisation des rayonnements ionisants en médecine n'a cessé d’augmenter et cette tendance devrait se poursuivre, avec des avantages sanitaires évidents pour la population grâce à l'amélioration des technologies de diagnostic et de thérapie. Cependant, cette augmentation des niveaux d'exposition aux rayonnements soulève également un certain nombre de problèmes de sûreté : les effets potentiels sur la santé des patients et des travailleurs médicaux doivent être évalués, des outils d'évaluation des doses adaptés à la pratique clinique doivent être développés et les procédures optimisées, les doses d'exposition doivent être maîtrisées afin d’assurer une radioprotection adéquate des personnes exposées.

 

L'objectif global de MEDIRAD est de répondre à ces besoins en améliorant les fondements scientifiques et la pratique de la radioprotection en médecine. Pour atteindre cet objectif, MEDIRAD a trois cibles opérationnelles majeures :

  • améliorer l'estimation et l'enregistrement des doses délivrées au niveau des organes ;
  • évaluer et comprendre les mécanismes des effets des expositions médicales, en se concentrant sur les effets cardiovasculaires de la radiothérapie dans le traitement du cancer du sein et sur les risques de cancer après tomodensitométrie chez les enfants et les adolescents ;
  • élaborer des recommandations consensuelles de politique fondées sur la science pour une protection efficace des patients, des travailleurs et du grand public.

 

« Ce projet contribuera clairement à des estimations de risques plus précises pour les effets cardiovasculaires induits par les rayonnements et ainsi soutenir la prévention primaire et secondaire », explique le professeur Guy Frija de l'Université Paris Descartes (France) et coordinateur clinique du projet.

 

Au sein du projet MEDIRAD, l’IRSN est impliqué en tant que contributeur aux travaux scientifiques qui seront menés dans les domaines de la dosimétrie, de la radiobiologie et de l’épidémiologie des expositions médicales aux rayonnements ionisants. L’IRSN y pilotera également la rédaction des recommandations pour une meilleure radioprotection des travailleurs et des patients, ainsi que tout le processus de consultation des parties prenantes.

 

MEDIRAD est soutenue par les cinq associations médicales européennes : l'Association Européenne de Médecine Nucléaire (EANM), la Fédération Européenne des Organisations de Physique Médicale (EFOMP), la Fédération Européenne des Sociétés de Radiographie (EFRS), la Société Européenne de Radiologie (ESR) et la Société pour la radiothérapie et l'oncologie (ESTRO). Le projet s'appuie sur leur partenariat avec l'Initiative multidisciplinaire européenne sur les effets des faibles doses (MELODI) et le groupe européen de dosimétrie des rayonnements ionisants (EURADOS), et sur les agendas stratégiques de recherche de MELODI et de l'alliance européenne pour la recherche en radioprotection médicale (EURAMED).

 

MEDIRAD a reçu un financement du programme de recherche et de formation Euratom 2014-2018 dans le cadre de la convention de subvention n° 755523.

 

Plus d'informations sur le projet MEDIRAD

 

Avis et rapports
Avis aux autorités 16/11/2017 Nouveaux avis de l'IRSN d'Octobre 2017
Avis aux autorités 06/11/2017 Avis de l'IRSN d'Octobre 2017
Consulter tous les avis et rapports
En direct sur twitter
22/11/2017 - 10:18 @IRSNFrance RT @ASN: En direct du #SMCL2017 stand @ASN @IRSNFrance pavillon 2.1 #territoires #radon #proximité #RisqueNucleaire https://t.co/c2YVCdw7zN
22/11/2017 - 10:17 @IRSNFrance RT @lemonde_planete: Ruthénium 106 : l’accident nucléaire en Russie en trois questions https://t.co/RkGq3qPeZn
20/11/2017 - 11:21 @IRSNFrance RT @suretenucleaire: Non-tenue au séisme des groupes électrogènes de secours à moteur Diesel de certains réacteurs nucléaires de Paluel, Bu…
S'abonner aux flux Twitter de l’IRSN
Base de connaissances