SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Toutes les actualités

Prix

Geoffrey Pellerin reçoit le prix Jean Bricard 2018

30/01/2018


Geoffrey Pellerin vient de recevoir à Paris, mardi 30 janvier 2018, le prix Jean Bricard décerné par l'Association française d'études et de recherches sur les aérosols (Asfera), lors du 31e Congrès français sur les aérosols (CFA 2018).

 

G-Pellerin-2018.jpgLe prix récompense son travail de thèse, conduite à l'IRSN* et brillamment soutenue le 20 décembre 2017 à l'université de Paris-Est Créteil (Upec). Celle-ci portait sur la "quantification des vitesses de dépôt par temps sec et la documentation des processus d'émission des aérosols sur couvert naturel". Ainsi primé, Geoffrey Pellerin est invité à aller présenter ses travaux lors de la 10e Conférence internationale sur les aérosols (IAC 2018) qui se tiendra à St-Louis (Michigan, États-Unis) du 2 au 8 septembre 2018.

 

Pendant trois ans à l'IRSN, Geoffrey Pellerin a étudié le dépôt sec des particules en milieu prairial et la réémission des bioaérosols (champignons, bactéries, levures, etc.) et plus particulièrement des bactéries qui peuvent assimiler et concentrer des radionucléides émis lors de rejets chroniques ou accidentels par les installations nucléaires.  Avant ces travaux de thèse, il existait un manque de données expérimentales concernant les particules de moins de 1 μm de diamètre, et donc de fortes incertitudes concernant la modélisation du dépôt sec et de la remise en suspension. Par ailleurs, il n'existait pas de donnée sur la mesure de la vitesse de dépôt in situ des particules de moins de 10 nm de diamètre, ces particules pouvant véhiculer des radionucléides comme cela a été le cas lors de l'accident de Fukushima.

 

Geoffrey Pellerin a réussi à établir, pour la première fois, des courbes de vitesse de dépôt sec en fonction de la taille des particules, dans la gamme allant de 1,5 nm à 1,2 µm. Il a pu également documenter les processus d'émissions des particules biologiques que sont les bactéries.

 

Chaque année depuis 1998, le prix Jean Bricard est attribué à un jeune chercheur français dont les travaux, réalisés pendant sa thèse, sont considérés par la communauté scientifique des aérosols comme originaux, et dont la valorisation est susceptible d'influencer les travaux futurs dans son domaine. L'Asfera vise ainsi à promouvoir la recherche en science des aérosols, dont le professeur Jean Bricard (1907-1988) est considéré comme le fondateur en France. Geoffrey Pellerin est le troisième candidat présenté par le Laboratoire de radioécologie de Cherbourg-Octeville (LRC) au prix Jean Bricard ; avant lui, Pierre Damay et Pierre Roupsard avaient également été primés en 2010 et 2013.

 

* au Laboratoire de radioécologie de Cherbourg-Octeville(LRC)  du Pôle Santé et Environnement de l'IRSN


Photo : Geoffrey Pellerin juste après avoir reçu le prix © IRSN