SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Thèses en cours

Méthode de raffinement local adaptatif multi-niveaux pour la fissuration de matériaux hétérogènes

Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

Laboratoire d'accueil : ​​Laboratoire de physique et de thermomécanique des matériaux (LPTM)

Date de début de thèse : octobre 2014

Nom du doctorant : Éric Delaume

​Descriptif du sujet


Afin d’anticiper les effets du vieillissement des centrales électronucléaires, l’IRSN s’intéresse aux recherches avancées sur le vieillissement du béton (enceinte de confinement) et des composants métalliques (cuve, interne de cuve et générateur de vapeur). L’approche micromécanique développée par l’IRSN en collaboration avec le Laboratoire de Mécanique et de Génie Civil de Montpellier dans le cadre des recherches relatives à la sûreté des réacteurs à eau sous pression pour l’analyse des tenues des gaines de combustible lors de transitoires accidentels peut être appliquée aux problématiques liées au vieillissement des matériaux. L’approche, basée sur les notions de modèles de zone cohésive frottante (MZCF), a été développée par l’IRSN. Cette approche repose sur un découplage du comportement en une partie volumique, décrivant le comportement des mailles et une partie surfacique décrivant la fissuration entre les mailles. Elle permet l’étude fine de l’initiation, de la propagation de multifissures ainsi que des phénomènes post ruptures (contact, frottement, cicatrisation,…). Cependant, les temps de calcul sont élevés pouvant atteindre plusieurs semaines en 2D.


L’objectif de la thèse est de réduire les temps de calculs liés à cette approche, tout

en conservant la même précision. La stratégie adoptée est l’adaptation de la résolution

fine en espace dans les zones d’intérêt à l’aide de techniques de raffinement local

adaptatif : au cours du calcul, le maillage est raffiné dans les zones d’intérêt suivant un

indicateur. L’indicateur de raffinement est fourni par la méthode « d’Eigenerosion », peu coûteuse numériquement. Les méthodes de raffinement de maillage envisagées sont la méthode Conforming Hierarchical Adaptive Refinement MethodS (CHARMS) basée sur le dé/raffinement des fonctions de base ou la méthode Hanging Nodes (HN) reposant sur une interpolation des fonctions de bases. Ces méthodes permettent de prendre en compte des maillages non conformes géométriquement et en particulier ne présentent pas les inconvénients des méthodes de remaillage.


Dans un premier temps, le raffinement de maillage adaptatif est appliqué aux méthodes d’ « Eigenerosion ». Puis, la méthode sera étendue aux modèles de zones cohésives, afin de réaliser des études fines 3D de fissuration de matériaux hétérogènes soumis à des chargements représentatifs de transitoires accidentels.