SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Publications

Produire la santé, produire la sécurité. Développer une culture collective de sécurité en radiothérapie


Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

Adelaide Nascimento, thèse de doctorat du conservatoire national des arts et métiers, 224 p., soutenue le 25 novembre 2009

Type de document > *Mémoire/HDR/Thèse

Mots clés > culture de sécurité, collectif, sécurité des patients, qualité, conflits de buts, compromis dans le risque, radiothérapie

Unité de recherche > IRSN/DSR/SEFH

Auteurs > NASCIMENTO Adelaide

Date de publication > 25/11/2009

Résumé

Cette thèse porte sur la sécurité des patients, plus particulièrement dans le domaine de la radiothérapie, spécialité médicale qui utilise des rayonnements ionisants pour le traitement des cancers. L’objectif de cette thèse est d’apporter des éléments de compréhension sur la gestion de la sécurité en radiothérapie et de fournir des pistes d’amélioration de la sécurité des patients, au travers du développement de la culture collective de sécurité. 


Pour ce faire, trois études empiriques ont été conduites : dans un premier temps, 14 sujets (médecins, physiciens médicaux, dosimétristes et manipulatrices) ont analysé des situations d’écart à la norme ; dans un second temps, l’activité des manipulatrices a été analysée au moyen d'observations in situ ; dans un dernier temps, 14 physiciens médicaux ont pu, via des allo-confrontations individuelles, commenter des dosimétries réalisées par leurs confrères. 


Cette thèse débouche sur une vision de la sécurité totale qui articule qualité et sécurité – réglées ou gérées – où la qualité est tributaire de la sécurité. Les résultats ont montré le manque de procédures formelles relatives à la sécurité des patients et l’existence de sous-cultures de sécurité propres aux professions et aux établissements. En plus, les données indiquent que la sécurité totale repose en partie sur la connaissance du travail des collègues. De manière générale et de façon à pouvoir assurer la sécurité totale, c’est-à-dire la production de la qualité (santé) en sécurité, il faut accorder aux organisations des ressources matérielles et humaines, ainsi qu’une place au développement du collectif et de l’organisation prescrite.