SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Publications

Etude du rabattementdes produits de fission sous forme aérosol par une pulvérisation de goutelettes d'eau générée par un système d'aspersion de REP


Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

Denis MARCHAND, thèse de doctorat de l'institut national des sciences appliquées de Rouen, discipline science pour l'ingénieur, spécialité énergétique, 248 p., soutenue le 30 mai 2008

Résumé

L’étude porte les phénomènes physiques mis en jeu dans la collecte des aérosols par une aspersion multi gouttes pour des conditions thermohydrauliques représentatives de celles d’un accident grave de REP simulées dans l’expérience TOSQAN. Une caractérisation des aérosols (WELAS), couplée aux mesures des caractéristiques du spray (PDA, PIV),a fournie des informations détaillées permettant d’obtenir des résultats reproductibles montrant que la dynamique de collecte des aérosols comporte deux phases caractérisées par deux taux de rabattement distincts. Les efficacités élémentaires moyennes de collecte par classe d’aérosol ont été estimées en fonction du débit d’aspersion et de la température d’injection des gouttes. La comparaison entre l’approche numérique (code ASTEC) et les résultats expérimentaux sur la masse collectée par le spray a montré un bon accord au début de l’essai, puis un léger désaccord après un certain temps lié aux limites expérimentales de mesure et aux limites du code.

Contact

Emmanuel Porcheron, responsable de la thèse

Plus d'informations

Mémoire de thèse